Qui sont les étudiants des MOOC ?

Article  par  François QUINTON  •  Publié le 27.11.2013  •  Mis à jour le 04.03.2015
[LU SUR LE WEB]
Encore balbutiants il y a 3 ans, les MOOC (massive open online course ou enseignements de masse, gratuits et en ligne) constituent aujourd’hui une véritable industrie. La première étude d’ampleur sur leur public vient d’être conduite par l’Université de Pennsylvanie – qui propose la deuxième plus grande offre de cours (de la poésie à la gamification, en passant par les neurosciences ou les politiques de santé) et représente 20 % des inscrits sur Coursera. Les quelque 35 000 réponses permettent de dresser le constat suivant : les inscrits aux MOOC sont très diplômés (80 % ont un bac +3 ou plus) – cette surreprésentation étant particulièrement forte dans le cas des BRICS[+] NoteBrésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud.X [1] – jeunes, majoritairement des hommes (surtout dans les pays émergents et en développement) et salariés. Deux motivations sont avancées par les étudiants : la curiosité et le souhait d’acquérir des compétences susceptibles de les aider à évoluer professionnellement. De quoi relativiser l’impact des MOOC en matière d’accès à l’éducation supérieure pour ceux qui en sont dépourvus.

Lire l'étude de l'Université de Pennsylvanie (Gayle Christensen, Andrew Steinmetz, Brandon Alcorn, Amy Bennett, Deirdre Woods, Ezekiel J. Emanuel, « The MOOC Phenomenon: Who Takes Massive Open Online Courses and Why ? », 6 novembre 2013)

--
Crédit photo : Mathieu Plourde / Flickr
  • 1. Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud.
Vous souhaitez nous apporter un complément, rectifier une information ? Contactez la rédaction