Al-Waleed Bin Talal annonce le lancement de sa nouvelle chaîne Alarab

Article  par  Paloma HASCHKE  •  Publié le 26.09.2011  •  Mis à jour le 27.09.2011
Al-Waleed Bin Talal
[ACTUALITÉ] Après plus d’un an de tergiversations, Al-Waleed Bin Talal révèle enfin le nom de sa chaîne d'information : Alarab. Annoncé initialement pour courant 2011, le lancement est aujourd’hui prévu pour décembre 2012.
Le 13 septembre dernier, après un an de suspens, le Prince saoudien Al-Waleed Bin Talal a finalement révélé le nom de sa future chaîne Alarab. Lors de la présentation officielle, Al-Waleed Bin Talal a déclaré que la ligne éditoriale de la chaîne s’inspirerait des récents changements politiques qui ont bouleversé la région, et accorderait une importance capitale à la liberté de parole. Alarab couvrira les enjeux et problématiques politiques, économiques et de société qui touchent l’Arabie saoudite et le reste du monde arabe en général. Al-Waleed Bin Talal a cependant précisé que la chaîne ne recevrait aucun ordre de la part du ministère de l’Information saoudien. Pour prouver son engagement, il a annoncé qu’il financerait lui-même la chaîne pour les dix prochaines années.

Al-Waleed Bin Talal dévoilant le nom de sa nouvelle chaîne
 
C’est Jamal Khashoggi, journaliste saoudien controversé, qui a été choisi pour diriger Alarab. Ancien rédacteur en chef du quotidien progressiste Al Watan, Jamal Khashoggi est connu dans le milieu du journalisme arabe pour ses positions réformistes et sa capacité à souligner le caractère oppressif et contradictoire de l’islam saoudien, notamment par rapport aux femmes. En 2010, alors qu’il était à l’étranger, il démissionne suite à la publication d’un article critiquant trop directement les conservateurs religieux saoudiens. Bien qu’il ait avancé des motivations personnelles pour justifier son acte, il semble en réalité que ce soient les pressions politiques et religieuses qui ont eu raison de ce départ soudain.

Comme la plupart des principaux groupes médiatiques arabes, Alarab vise particulièrement l’audience saoudienne – part la plus importante et la plus lucrative du marché régional – mais sera basée à l’extérieur du royaume, car les lois du pays ne permettent pas l’installation de chaînes d’information indépendantes. Alarab a donc l’objectif ambitieux de se faire une place dans le paysage médiatique de la région aux côtés d’Al Jazeera et d’Al Arabiya, les deux géants qui dominent aujourd’hui un marché de plus de 300 millions de téléspectateurs. Sur Twitter, Jamal Khashoggi a déclaré, au sujet de la position éditoriale de la chaîne, qu’« Alarab se situera à droite d’Al Jazeera et à gauche d’Al Arabiya. »


Jamal Khashoggi, futur directeur d’Alarab
 
Cependant, l’atout principal de la chaîne, et sur lequel elle mise sa percée sur un marché déjà saturé, repose sur son partenariat avec la chaîne d’information économique et financière américaine Bloomberg. « Notre alliance avec Bloomberg, et sa crédibilité en termes de données et de sources financières et économiques, ajoutée à une solide expérience dans les médias, permettra à la chaîne Alarab de devenir un relai économique fiable et complet pour couvrir l’Arabie saoudite et le reste du monde arabe », a déclaré Al-Waleed Bin Talal dans un communiqué officiel. La chaîne américaine assurera cinq heures de programmes par jour, et fournira des ressources analytiques et d’expertise.

Bloomberg, chaîne américaine d’information économique et financière en continu

En plus de bulletins financiers, Bloomberg fournira quotidiennement des analyses des marchés du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord, des reportages sur les leaders financiers d’Arabie saoudite, de la région du Golfe et du monde arabe, et des émissions hebdomadaires sur les marchés mondiaux. Tous ces programmes seront sous-titrés en arabe. Alarab bénéficiera donc du réseau d’information colossal dont dispose son partenaire américain : 2 300 journalistes travaillant dans 146 bureaux répartis dans 72 pays. De son côté, Bloomberg gagnera en visibilité auprès d’un marché de téléspectateurs de plus en plus demandeurs d’informations économiques et financières en arabe sur leur propre région.
 
Andy Lack, CEO du groupe média Bloomberg L.P., précise que l’indépendance éditoriale d’Alarab était un pré-requis essentiel pour que Bloomberg accepte le partenariat. « [Alarab] va se développer avec un esprit et un point de vue indépendants, chose que nous encourageons fortement ici à Bloomberg [] Nous ne nous serions pas engagés dans cette aventure si cette aventure n’était pas elle-même motivée par une approche neutre, indépendante et modérée. »
 
Mais l’annonce de ce partenariat a surpris beaucoup de monde. En effet, l’année dernière, il était question de lancer Alarab (dont le nom était encore inconnu à l’époque) en partenariat avec News Corp. et plus particulièrement avec le réseau Fox News de Rupert Murdoch. Jamal Khashoggi avait déjà été recruté pour diriger la future chaîne destinée à concurrencer Al Jazeera et Al Arabiya sur le marché des chaînes d’information satellitaires panarabes. Il n’a pourtant été fait aucune mention au sujet d’un quelconque partenariat avec la famille Murdoch dans le communiqué officiel. Il a simplement été indiqué qu’Alarab sera un projet indépendant de Kingdom Holding Company et de Rotana, deux groupes médiatiques appartenant à Al-Waleed Bin Talal.
 
Ce dernier est pourtant un des principaux actionnaires de News Corp. et solide partenaire du réseau Fox dont il assure la diffusion des chaînes Fox Movies et Fox Series dans la région par le biais de son propre empire médiatique et satellitaire, Rotana. Parallèlement, la famille Murdoch possède aujourd’hui près de 15% des parts de marché de Rotana, premier producteur mondial de musique arabe, et principal diffuseur de films et de séries arabes. Par ailleurs, il y a quelques mois à peine, lors du scandale de News Of the World, Al-Waleed Bin Talal est allé jusqu’à apporter publiquement son soutien à Rupert Murdoch.

Distribution de la chaîne Fox Movies au Moyen Orient par le biais de Rotana
 
À cela vient s’ajouter le fait que le groupe médiatique BSkyB (British Sky Broadcasting, membre du groupe Sky News et donc de News Corp.), en partenariat avec Abu Dhabi Media Investment Corp, continue d’annoncer le lancement de la chaîne d’information en arabe Sky News Arabia pour le printemps prochain. Une question qui reste aujourd’hui un mystère est de savoir pourquoi Al-Waleed Bin Talal, actionnaire indirect de la future Sky News Arabia par News Corp., ne fait pas partie des partenaires et a décidé de lancer un projet similaire de son côté.


--
Crédits illustrations :
- Photo d'Al-Waleed Bin Talal en 2009, par Presidency Maldives / Flickr ;
- Image extraite de l’émission « Gulf Talks » sur la chaîne Al Hurra avec Jamal Khashoggi en invité ;
- Image extraite de la chaîne YouTube de Bloomberg ;
- Carte disponible sur le site Fox International.
Vous souhaitez nous apporter un complément, rectifier une information ? Contactez la rédaction