Ainsi s’éteint la radiotélévision publique israélienne

Lu sur le web  par  Alexandre FOATELLI  •  Publié le  11.05.2017  •  Mis à jour le 11.05.2017
Alors qu’aucun préavis n’avait été annoncé, la première chaîne de télévision publique israélienne, Channel 1, et la première station de radio publique, Kol Israël, ont cessé leurs émissions mardi soir. Channel 1 ne diffuse depuis que des clips, tandis que Kol Israël se contente bulletins d’information à chaque heure, entrecoupés de musique. Benyamin Nétanyahou a ainsi acté la fin de la Rechout Hachidour, la radiotélévision publique israélienne, afin de la réformer selon le gouvernement. Une nouvelle institution doit voir le jour lundi 15 mai, mais dont les chaînes et les radios ne diffuseront pas d’informations. Du côté des syndicats de journalistes, on estime que la fin de ces deux entités historiques (Channel 1 existait depuis 49 ans et Kol Israël depuis 81 ans) répond à la volonté du gouvernement et de la Knesset, l’assemblée du pays, de contrôler l’audiovisuel public. L’inquiétude quant à la situation des journalistes en Israël inquiète jusqu’au président de l’État, Reuven Rivlin.
 
À lire sur Libération
Vous souhaitez nous apporter un complément, rectifier une information ? Contactez la rédaction