Avec la platefome Play, Google espère mieux concurrencer iTunes | InaGlobal

Avec la platefome Play, Google espère mieux concurrencer iTunes

Article  par  Erwan LE GAL  •  Publié le 27.03.2012  •  Mis à jour le 28.03.2012
[ACTUALITÉ] Avec Play, sa nouvelle plateforme unique de contenus et d’applications en ligne, Google unifie l’écosystème Android à travers « une seule et même expérience autour du contenu numérique ».
Android Market est mort, vive Google Play ! Google a annoncé le jeudi 6 mars 2012 le lancement de Play, sa nouvelle plateforme unique de contenus (musique, cinéma, livres...) et d’applications en ligne. Play permet à Google de rationaliser sous la même bannière une offre multimédia qui était jusqu’à alors complexe et fragmentée entre différents services (Android Market, Google Music, Google eBooks...). Selon Jamie Rosenberg, directeur des contenus numériques Android, l’idée consiste à réunir les différents morceaux de l’écosystème Android à travers « une seule et même expérience Google autour du contenu numérique ».
 
Google prévoit de déployer une mise à jour pour les téléphones et les tablettes Android au cours des prochaines semaines mais la plateforme Web est d’ores et déjà accessible en France (seulement pour le téléchargement d’applis et de jeux pour l’instant - comme sur l’ancien Android Market).
 
Entièrement stockés dans le cloud, les contenus achetés sur Google Play seront désormais accessibles en mobilité, « anytime, anywhere and from any device ». Autrement dit, les utilisateurs du système Android qui achètent par exemple une chanson ou un livre depuis leur  smartphone ou leur tablette pourront également retrouver les mêmes contenus sur la plateforme Web. Et vice versa, les utilisateurs de Google qui achèteront un film sur le Web pourront aussi y accéder depuis leurs appareils Android.
 
Simplifier la vie digitale de ses utilisateurs, tel est le positionnement de Google Play. L’« entertainment », explique Jamie Rosenberg sur le blog officiel de Google, « est censé être amusant. Mais en réalité, ça peut être tout le contraire : copier des fichiers entre vos ordinateurs, les synchroniser entre vos différents appareils. ». « Google Play », poursuit-il, « repose entièrement sur le principe du cloud, de telle sorte que toute la musique, les films, les livres et les applications sont stockés en ligne, toujours disponibles, sans que l'on ait besoin de s'en inquiéter ou bien que l'on ait peur de les perdre ou de devoir les transférer à nouveau ». Google Play proposera également aux utilisateurs, à la manière d’Amazon, un système de recommandations d’applications, de livres et de chansons basé sur leurs précédents achats.
 
Avec sa nouvelle plateforme, Google offre aux internautes et aux utilisateurs de son système Android une expérience beaucoup plus simple et unifie son écosystème. Mais surtout Play permet au géant de Mountain View de se positionner comme un concurrent d’Apple, dont la plateforme iTunes écrase aujourd’hui la distribution de contenus et d’applications en ligne (une hégémonie récemment renforcée par le lancement d’iTunes Cloud). Play sera également l’occasion pour Google de faire la promotion de sa nouvelle solution de paiement en ligne, Google Wallet.
 
Tant que des négociations et des accords n’auront pas eu lieu avec les ayants droit, difficile de se faire une idée de la taille et de la richesse du catalogue que proposera Google Play à terme. Google a déjà annoncé que le Royaume-Uni et le Canada ne pourront pas accéder à la musique, tandis que le Japon sera privé de la musique et des livres. En France, Google Play Livres pourrait bientôt être disponible
 
Dans une économie numérique caractérisée par les contenus et l’accès, le contrôle de la distribution, lié à celui du terminal et du système d’exploitation, bref de l'écosystème, reste l’enjeu déterminant pour Google face à Apple ou Amazon.

--
Crédits photos :
- Capture d'écran du site officiel pour Google Play.
Vous souhaitez nous apporter un complément, rectifier une information ? Contactez la rédaction