Google et les aléas de la publicité programmatique

Lu sur le web  par  Alexandre FOATELLI  •  Publié le  23.03.2017  •  Mis à jour le 23.03.2017
Matt Brittin, président de Google pour l’Europe, le Moyen-Orient et l’Afrique, a présenté ses excuses auprès des annonceurs britanniques dont les publicités avaient été diffusées en lien avec des contenus controversés. Google reconnaît ses responsabilités, alors que la branche britannique d’Havas, Marks & Spencer, HSBC, McDonald’s, la BBC ou encore The Guardian ont décidé de retirer leurs annonces sur YouTube et sur le Google Display Network. Cette polémique concernant le premier marché publicitaire européen n’est pas isolée, puisqu’en Europe et aux États-Unis le sujet fait débat. La généralisation de la publicité programmatique entraîne de l’incertitude chez les annonceurs, qui ne sont plus en mesure de savoir si leurs contenus sont diffusés sur des sites d’information sérieux, de fausses informations ou extrémistes.
 
À lire sur Le Figaro

Vous souhaitez nous apporter un complément, rectifier une information ? Contactez la rédaction