Six ans de sport dans les JT

Article  par  Ina STAT  •  Publié le 15.06.2016  •  Mis à jour le 15.06.2016
mêlée
Quelle place est accordée au sport dans les journaux télévisés ? Ina STAT a analysé le traitement des différentes disciplines sportives dans les JT, de 2010 à 2015.

Sommaire

2016, comme toutes les an­nées paires, fera la part belle à l’information sportive – l’occasion pour Ina STAT de proposer un bilan des 6 der­nières années de médiatisa­tion du sport, dans les JT du soir de TF1, France 2, France 3, Canal+, Arte et M6. En volume, elle apparaît stable par rapport à la décennie précédente (cf. Ina STAT 17), avec 6 sujets par jour. Si la place déjà prépondérante du football s’est encore renfor­cée (41 % des sujets lui sont consacrés), le rugby connaît une médiatisation crois­sante, à mesure que l’au­dience du ballon ovale pro­gresse : en 2015, comme en 2011, la meilleure audience annuelle a été obtenue par un match de rugby. Le traite­ment du sport dans les JT n’est pas uniforme, et l’étude révèle les choix éditoriaux des chaînes.

Si toutes privilégient les per­formances de nos sportifs, les stratégies de promotion sont manifestes : ainsi, le rugby occupe au JT de France 2 une place deux fois plus importante que dans les JT de M6. Enfin, la médiatisa­tion des sportives n’apparaît toujours pas à la mesure de leurs performances, puisque malgré les résultats des équipes et des athlètes fémi­nines, notamment aux JO de Londres, seuls 6 % des sujets de la rubrique Sport sont exclusivement consacrés à des femmes.

Une médiatisation régulière, mais une relative baisse d’intérêt

Nombre de sujets consacrés au sport
De 2010 à 2015, 13 950 sujets ont relaté l’actualité sportive dans les JT, soit 6 sujets par jour en moyenne. Cela représente 7 % de l’offre globale d’information et place la rubrique, sur toute la période, en 7e position. Même si le nombre moyen annuel de sujets reste relativement stable depuis 15 ans (2 325 entre 2010 et 2015, contre 2 430 entre 2000 et 2009), proportionnellement, les rédactions semblent avoir donné moins d’écho aux rendez-vous sportifs que pendant la décennie 2000 – 2009, où le sport figurait presque chaque année dans les cinq rubriques de tête. En 2011, malgré la Coupe du monde de rugby en Nouvelle-Zélande, et  en 2013, la rubrique passe sous la barre des 2000 sujets et se place en 8e position. 
 
Les années paires restent traditionnellement les plus riches en sujets sportifs. En 2010, la rubrique culmine avec 2 802 sujets (160 sujets sont consacrés aux JO d’hiver de Vancouver et 751 à la Coupe du monde de football en Afrique du Sud). En 2012, sur 2 521 sujets, 809 portent sur les JO de Londres et 204 sur l’Euro de football. Enfin, la rubrique compte 2 668 sujets en 2014, dont 286 sur les JO de Sotchi et 667 sur la Coupe du monde de football au Brésil.
Revenir au sommaire

Derrière le roi football, la percée du rugby

sports traités en nombre de sujets
Loin devant les autres disciplines, le football a représenté entre 2010 et 2015 41 % de la rubrique Sport (contre 32 % entre 2000 et 2009), totalisant 949 sujets par an en moyenne. Le pic se situe en 2010 : l’actualité foot occupe alors 52 % de la rubrique Sport avec 1454 sujets, dont la moitié consacrée à la Coupe du monde en Afrique du Sud.
En 2e  position, le tennis se maintient avec 9,1 % de l’ensemble, accusant une légère baisse par rapport à la période 2000 – 2009 (213 sujets par an en moyenne contre 234). Avec 8,5 %, le rugby continue la progression remarquable enregistrée pendant la décennie précédente : la médiatisation accompagne la professionnalisation croissante de ce sport depuis 1995. Le cyclisme, en revanche, voit sa part diminuer (8,4 %), passant en dessous des 200 sujets par an.
Les JT relayant les bonnes performances des sportifs français, l’athlétisme et le ski doublent leur moyenne annuelle de sujets par rapport à la période 2000 – 2009 et prennent les 5e et 6e places. Le judo opère une percée significative dans le palmarès, notamment en 2012, alors que l’équipe de France se classe 2e aux JO de Londres.
 
À côté des disciplines traditionnelles, les pratiques extrêmes, la glisse et les sports urbains trouvent leur place dans les JT : 4,7 % des sujets ont été consacrés à des sports tels que le surf, le kitesurf, le ski acrobatique et freeride, le Base Jump, le wingsuit, le roller, le BMX ou encore le skateboard. C’est TF1 qui donne le plus de visibilité aux sports extrêmes ou urbains.
Revenir au sommaire

Le poids des droits de retransmission

part en % de chaque sport dans les JT de chaque chaîne
Sur six ans, l’information sportive a représenté 9 % des JT de TF1, 8 % des jour­naux de France 2 et Canal +, 7 % de ceux de France 3 et M6, et 1 % des JT d’Arte.

La hiérarchie des sports reflète d’abord leur popularité : sur toutes les chaînes, le football arrive en tête. C’est même le seul sport auquel le JT d’Arte, le moins « sportif », concède du temps d’antenne. Mais la place relative accordée aux autres sports connaît des variations, notamment en fonction de  la répartition des droits de retransmissionentre les diffuseurs, confirmant ainsi le rôle de vitrine du JT pour les programmes de chaque chaîne.

TF1 est ainsi la chaîne qui accorde le plus de poids au sport automobile (exclusi­vité historique de la chaîne jusqu’en 2013, date à laquelle Canal+s’est emparé des droits de la F1). Sur France 2, après le football, viennent le rugby, le tennis, le cyclisme et l’athlétisme (le groupe France Télévisions détenant l’exclusivité sur les Championnats du monde). France 3 met également en avant les sports-phares de France Télévisions: le cyclisme, le tennis, le rugby et la voile (exclusivité sur le Vendée Globe).
Revenir au sommaire

Sportives : le coup de projecteur des JO 2012

Entre 2010 et 2015, à l’exception des  comptes rendus résumant brièvement les résultats sportifs de la semaine ou d’une journée d’épreuves, 881 sujets ont été exclusivement consacrés à des sportives ou à des équipes féminines, soit 6 % de l’ensemble de la rubrique Sport.
2012 fut l’année la plus riche en sujets sur les femmes (201) : Tessa Worley remporte alors  le slalom géant, Laura Flessel est porte-drapeaux de la délégation française aux JO de Londres où s’illustrent, entre autres, Lucie Décosse (judo) et Julie Bresset (VTT), Camille Muffat bat le record du monde du 800 mètres nage libre, etc. Le judo et, dans une moindre mesure, le ski et la natation, sont d’ailleurs les disciplines dans lesquelles la part des sujets consacrés à des sportives est la plus importante (31 %, 18 % et 17 % des sujets).
 
Le tennis est le premier sport dans lequel les femmes sont distinguées en nombre de sujets (159), mais cela représente seulement 12 % de l’ensemble des sujets sur cette discipline. La question du lien entre médiatisation et rémunération des joueuses a d’ailleurs été reposée de manière polémique suite aux déclarations du n°1 mondial N. Djokovic, en mars 2016.
Enfin, 2 % seulement des sujets sur le football ont mis en avant des joueuses. En 2011, 29 sujets ont couvert la Coupe du monde féminine, et 28 en 2015 (malgré le record d’audience obtenu par cette compétition sur W9). La Fédération Française de Football enregistre pourtant plus de 100 000 licenciées début 2016 et les matches des Bleues suscitent de plus en plus l’intérêt des médias et du public. TF1 a d’ailleurs acquis l’intégralité des droits de retransmission de la Coupe du monde féminine 2019, qui se déroulera en France.
sportives

Retrouvez tous les Ina STAT
Méthodologie

--
Crédit photo :
Bond University Rugby. Kerrie_ / Flickr. Licence CC BY-SA 2.0
Revenir au sommaire
Vous souhaitez nous apporter un complément, rectifier une information ? Contactez la rédaction