InaGlobal veille aux liens

Lu sur le web  par  La Rédaction INAGLOBAL  •  Publié le  15.06.2018  •  Mis à jour le 15.06.2018
Parce que l'information est précieuse et votre temps aussi.


Salto, nouveau Netflix à la française ?

France Télévisions, M6 et TF1 s'allient pour créer Salto, une plateforme commune de SVOD, regroupant à la fois les programmes du linéaire et des contenus inédits. Salto reposera sur un modèle sur abonnement 100 % payant. La date de lancement n'est pas encore connue, mais deux tarifs, à hauteur de 1,99 et 6,99 euros par mois ont d'ores et déjà été arrêtés. Faire front commun face aux offensives des GAFA et de Netflix est également la stratégie poursuivie par les acteurs de l'audiovisuel britannique. La BBC s'est ainsi rapprochée des chaînes Channel 4 et ITV afin de créer une plateforme commune baptisée Freeview.

À lire sur Le Figaro [Article payant]


L'accès à l'information via les réseaux sociaux en perte de vitesse

Après des années de croissance, l'utilisation des réseaux sociaux pour l'accès à l'information décroît partout dans le monde. Cette conclusion est le fruit d'une étude menée par le Reuters Institute's Digital News auprès de 74 000 personnes, originaires de 34 pays. Cette tendance, enclenchée dès 2016 dans certains pays tels que la France, témoigne de la méfiance dont Facebook fait désormais l'objet pour les lecteurs de la presse. Car cette baisse significative d'accès aux news depuis le réseau social s'est engagée avant le changement d'algorithme de Facebook. L'étude montre également que le partage d'informations se fait désormais davantage sur des applications de discussions privées, telles que WhatsApp. Enfin, si le le rapport relève une baisse générale du nombre d'Américains consultant au moins un site d'information par semaine, les groupes des jeunes, des électeurs de gauche et de ceux du centre semblent aujourd'hui plus enclins à souscrire à un abonnement de presse en ligne qu'en 2016.

À lire sur le Reuters Institute


Pure players : chronique d'une mort annoncée

La fermeture de BuzzFeed France et le licenciement de toute son équipe française a jeté un froid dans le monde des pure players. D'autant plus que d'autres titres, à l'instar de Slate ou Rue89 sont dans des situations critiques. Pourtant, avec des revenus reposant exclusivement sur la publicité et une distribution dépendante des réseaux sociaux, les pure players se sont construit sur un modèle économique fragile. La captation du marché publicitaire par Facebook et Google et le changement d'algorithme de Facebook sont venus porter un coup fatal à ces jeunes médias.

À lire sur Le Figaro [Article payant]


Médias audiovisuels américains : qui possède quoi ?

L'industrie audiovisuelle américaine a longtemps reposé sur un schéma simple : les studios fabriquaient des contenus qu'ils revendaient à des distributeurs, qui les revendaient ensuite aux consommateurs. L'arrivée de nouveaux acteurs ces dernières années a profondément modifié cet écosystème. Des distributeurs ont élargi leurs activités à la production, tandis que certains groupes de médias se sont consolidés. Une infographie permet de dresser le panorama actuel de cette industrie.

À lire sur Recode
Vous souhaitez nous apporter un complément, rectifier une information ? Contactez la rédaction