InaGlobal veille aux liens

Lu sur le web  par  La Rédaction INAGLOBAL  •  Publié le  08.06.2018  •  Mis à jour le 08.06.2018
Parce que l'information est précieuse et votre temps aussi.


Podcast et mesure d'audience : des normes à double tranchant ?

Le podcast croît de jour en jour. De plus en plus de médias se mettent à l'audio natif, et les producteurs indépendants réussissent à tirer leur épingle du jeu avec brio. Cependant, un problème subsiste : celui de la mesure des audiences et des différentes données liées à l'écoute des contenus. Ce qui a tendance à refroidir les annonceurs. Des solutions techniques font leur apparition et des normes se dégagent, mais certaines entraînent des chutes importantes des chiffres de téléchargement, ce qui a tendance à effrayer les plus petits acteurs.

À lire sur Digiday


Facebook met les bouchées doubles sur l'info

Après avoir annoncé la disparition de ses trending topic début juin, Facebook lance un partenariat avec les chaînes Fox news et CNN portant sur la création de nouveaux programmes d'information. D'autres fonctionnalités devraient également voir le jour sur le réseau social, telles que la mise en place de breaking news alertes sur certains posts et une section Today In concernant l'information locale. Un espace dédié à l'information devrait également faire son apparition sur sa plateforme de vidéos Watch.

À lire sur AdAge


Pour ou contre les écoles de journalisme ?

Alors que le classement des écoles de journalisme françaises a été publié début juin, le sempiternel débat sur l'utilité de ces formations refait surface. Pour certains, dans un contexte de réduction des effectifs au sein des rédactions, les jeunes journalistes ne peuvent compter sur une formation dispensée par leurs homologues plus expérimentés. De même, ces jeunes journalistes sont davantage susceptibles d'être autonome au sein de rédaction. Dès lors, les écoles peuvent transmettre aux futurs professionnels les bons réflexes à adopter, d'autant plus que leurs erreurs sont aujourd'hui traçables à vie, via les réseaux sociaux. À l'inverse, d'autres remarquent que les journalistes influents et capables de fournir des analyses pertinentes sortent rarement d'école de journalisme. Et que les frais de scolarité exorbitants de ces dernières pourraient être utilisés autrement. 

À lire sur The Columbia Journalism Review


Non à l'humanisation de la technologie, oui à sa démocratisation

Depuis quelques années, d'anciens ingénieurs de la Silicon Valley font entendre leur voix, et militent pour une technologie plus humaine et respectueuse de la santé des usagers. Leurs critiques s'inscrivent dans un contexte de méfiance généralisée vis-à-vis des GAFA et de multiplication des scandales autour de Facebook et Google. Outre le fait que ces prises de parole peuvent renforcer le pouvoir des géants du web en leur indiquant les réformes à engager pour rendre leur position dominante plus acceptable aux yeux du public, ces nouveaux humanistes omettent de voir le réel problème de la situation actuelle : la concentration entre les mains d'un très petit nombre du pouvoir technologique. En se plaçant sur le terrain de la santé publique, ces critiques peinent à offrir une lecture politique de ce phénomène et à proposer les seules alternatives capables de renverser le rapport de force : des politiques publiques contraignantes, telle que l'imposition.

À lire sur The Guardian
 
Vous souhaitez nous apporter un complément, rectifier une information ? Contactez la rédaction