Activision Blizzard dévoile sa plateforme de social gaming | InaGlobal

Activision Blizzard dévoile sa plateforme de social gaming

Article  par  Vincent SARRAZIN  •  Publié le 09.11.2012  •  Mis à jour le 09.11.2012
[ACTUALITÉ] Avec le lancement de la plateforme Activate, l’éditeur américain espère bien compenser son retard sur le marché des jeux mobile par des fonctionnalités innovantes.
« L’expérience d’Activision pourrait devenir très utile maintenant que les ventes de jeux à gros budget ne rapportent plus autant ». C’est ainsi que le PDG de Flurry, Simon Khalaf, présentait le partenariat de sa société d’analyse de données avec l’éditeur phare Activision Blizzard pour le lancement de la plateforme mobile Activate. Si aucune date de sortie n’a jusqu’ici été annoncée pour le nouveau service d’Activision, l’éditeur prépare déjà le terrain depuis quelques temps, avec la sortie en avril 2012 de Skylanders cloud patrol sur iOS qui fait suite à d’autres adaptations mobile des licences de la firme (Call of duty zombies, World at war zombies). La stratégie mobile de la société semble donc se clarifier au fur et à mesure des annonces, dans un marché en pleine incertitude : pour un éditeur comme Activision Blizzard, spécialisé dans les jeux AAA[+] NoteLes jeux à très gros budgets sur PC et consoles pour lesquels les éditeurs attendent un retour sur investissement importantX [1] sur PC et consoles de jeux, l’inertie des consoliers, concernant leur prochaine génération de matériel et l’arrivée en force de nouveaux marchés (cloud, social et mobile gaming), pousse à vouloir diversifier les activités afin de ne pas se focaliser sur le mauvais secteur. Voilà pourquoi la création d’un portail de jeux dédié aux mobiles, comme l’a été pensé Activate, fait figure d’initiative potentiellement porteuse pour la firme de Santa Monica.
 
Malheureusement pour l’éditeur, le marché est loin d’être vierge et inexploré, beaucoup d’éditeurs concurrents ayant déjà lancé leurs portails de jeux. Electronic Arts avec Origin et surtout Ubisoft avec uPlay n’ont pas attendu pour créer un portail propriétaire afin de distribuer leurs propres jeux et se placer en concurrence directe avec les distributeurs spécialisés sur mobile comme les japonais Gree et DeNA. Et si Activision Blizzard n’a pas encore communiqué sur le modèle de sa plateforme en ligne, qui pourrait ou non distribuer des produits édités par d’autres compagnies, il est certain qu’Activate devrait être utilisé comme un support pour les jeux mobile de la firme qui s’annonce ambitieuse sur ce nouveau marché. Car dans un rôle d’éditeur/distributeur, la richesse de la propriété intellectuelle d’Activision pourrait faire la différence : avec des licences aussi fortes que Diablo, Guitar Hero, Warcraft ou Call of duty, les possibles déclinaisons des produits phares de la marque ne devraient pas manquer de séduire le public sur mobiles.



La série Skylanders accompagnera le lancement d’Activate, en gardant la possibilité d’utiliser les figurines en plastique comme élément du jeu vidéo.

 
Les premiers jeux lancés par Activision Blizzard sur ce support reflètent bien la volonté de l’éditeur de mettre à profit ses licences, avec la préparation de deux jeux de la série Skylanders au lancement de la plateforme Activate. Destinée aux enfants et aux jeunes adolescents, la série de jeux (dont le premier opus est sorti en octobre 2011 sur consoles) met en avant la vente de jouets physiques en magasin, qui peuvent être lus grâce à un réceptacle spécial qui permet de « matérialiser » le jouet dans le monde numérique du jeu. Avec son arrivée sur mobile, la série proposera l’utilisation de la surface tactile des tablettes pour lire les données contenues dans le socle du jouet, facilitant la convergence du jeu entre les différents supports. Une convergence au centre des préoccupations d’Activision Blizzard qui souhaite également miser sur l’intégration Facebook d’Activate, puisque les identifiants seront communs, permettant la mise en ligne d’informations liées au jeu sur le profil Facebook de l’utilisateur ainsi que l’importation de sa liste d’amis. Des fonctionnalités indispensables à Activate qui se veut avant tout une plateforme de social gaming et trouve dans cette intégration Facebook les moyens d’associer les deux systèmes sans pour autant tomber dans une dépendance au réseau social comme celle de Zynga. D’autant qu’avec l’expertise de son partenaire Flurry, une firme d’analyse qui collecte les données utilisateurs d’environ 70 000 éditeurs de jeux mobile, Activision Blizzard a les clés en mains pour faire de sa plateforme sociale un succès. Reste  à voir désormais si l’éditeur saura s’extraire de la concurrence de sociétés comme Ubisoft qui semble elle-aussi bien déterminée à envahir le secteur, et surtout si le public est prêt à délaisser les appstores officiels Apple et Android au profit d’une plateforme offrant plus de possibilités pour beaucoup moins de jeux.

- -
Crédits photos
- Image principale : LG Cookie Fresh GS290 Smartphone par Digitpedia / Flickr
- Send Us In, Coach par Derekbruff / Flickr
  • 1. Les jeux à très gros budgets sur PC et consoles pour lesquels les éditeurs attendent un retour sur investissement important
Vous souhaitez nous apporter un complément, rectifier une information ? Contactez la rédaction