La création, victime de la baisse des crédits à l’audiovisuel public ?

Lu sur le web  par  Alexandre FOATELLI  •  Publié le  28.09.2017  •  Mis à jour le 28.09.2017
Le gouvernement a confirmé, lors de la présentation du budget du ministère de la Culture, la baisse de 36 millions d’euros des crédits alloués à l’audiovisuel public. Cela ne représente que 1 % du budget des sociétés audiovisuelles publiques, qui passera donc de 3,931 milliards d’euros en 2017 à 3,895 milliards en 2018. Néanmoins, le précédent gouvernement s’était engagé auprès des entreprises en question (France Télévisions, Arte, France Médias Monde, l’Ina, TV5 Monde et Radio France) sur des crédits plus élevés pour les quatre prochaines années dans le cadre des contrats d’objectifs et de moyens (COM). En tenant compte des engagements précédents, la baisse représente cette fois 79 millions d’euros. France Télévisions est le plus touché, avec 47 millions de moins en 2018, auxquels s’ajouteront 17 millions suite à la suppression de la publicité autour des programmes jeunesse à partir de janvier prochain. Delphine Ernotte, présidente du groupe, a déclaré que les économies se feront sur les programmes, et donc sur la création, car les coûts de fonctionnement sont déjà en baisse régulière. Si le gouvernement déclare vouloir au contraire encourager l’audiovisuel public à soutenir la création, l’équation paraît délicate.
 
À lire sur Télérama
Vous souhaitez nous apporter un complément, rectifier une information ? Contactez la rédaction