InaGlobal veille aux liens

Lu sur le web  par  La Rédaction INAGLOBAL  •  Publié le  05.05.2017  •  Mis à jour le 05.05.2017
Parce que l'information est précieuse et votre temps aussi.


YouTube s’attaque à Netflix et Amazon

Le secteur du streaming en ligne est extrêmement concurrentiel. Avec des acteurs comme Netflix, Amazon, HBO et quelques autres, il semble compliqué pour un autre acteur de se faire une place. C’est pourtant ce que va tenter de faire YouTube. Le service de partage de vidéos en ligne, propriété de Google, a annoncé sa volonté de produire 40 émissions qui seront diffusées sur sa plateforme. YouTube va aussi intensifier le développement de sa branche « Red », un service de streaming payant et sans publicité lancé en octobre 2015.

À lire sur Bloomberg


La publicité, clé de voûte des projets idéalistes de Facebook et Google


Depuis leur création, Facebook et Google ont changé notre manière de communiquer, faire des recherches, accéder aux informations. Au fur et à mesure de leur expansion, ils ont lancé de vastes projets qu’on pourrait croire sortis d’un livre de science-fiction : réalité virtuelle, des recherches transhumanistes, intelligences artificielles. Mais il ne faudrait pas oublier une réalité que la plus grosse partie de leur revenu vient, encore aujourd’hui, de la publicité. Et les données, que nous leur donnons lorsque nous utilisons leurs services, constituent la base de leur modèle. 

 
À lire sur Bloomberg


Les seniors, grands oubliés des chaînes de télévision


Alors que les téléspectateurs de plus de 60 ans représentent aujourd’hui 30,3 % des audiences (contre 26,8 % en 2010), les chaînes ne semblent pas considérer cette catégorie comme une cible à part entière. Celles-ci concentrent leurs efforts sur les jeunes qui désertent le petit écran pour les plateformes numériques. D’après une étude du bureau de recherche anglais Enders Analysis, les chaînes de télévision craignent que des programmes destinés aux seniors ne leur donnent une image ringarde. Il en va de même pour la publicité où, alors que les baby-boomers ont un fort pouvoir d’achat, les contenus sont tournés principalement vers la jeunesse. Pour les responsables de télévision français, les téléspectateurs seniors sont considérés comme une cible acquise, d’où l’intérêt de porter les efforts sur d’autres cibles. En témoigne l’âge moyen des téléspectateurs selon Médiamétrie, qui est de 51,8 ans.
 
À lire sur Les Échos


Canal+ met la main sur le catalogue de séries Showtime

Le groupe Canal+ a dévoilé un accord d’exclusivité avec Showtime (filiale de CBS), le créateur de séries haut de gamme comparable à HBO. Canal+ pourra diffuser en France, en Suisse et en Afrique francophone les séries déjà existantes (Dexter, Nurse Jackie, Californication, etc.) et celles en production (la nouvelle version de Twin Peaks, Billions, I'm Dying Up Here avec Jim Carrey). Auparavant, Canal+  achetait des séries de Showtime à l’unité comme Dexter ou The Affair, sans en avoir l’exclusivité sur tous les supports de diffusion. Cet accord doit être à long terme, sans date précise, et le montant financier n’a pas été communiqué.
 
À lire sur Variety


Quand des youtubeurs algériens militent pour l’abstention aux législatives

Les élections législatives du 4 mai en Algérie constituent un enjeu pour le pouvoir qui souhaite renforcer sa légitimité. Mais plusieurs vidéastes ont posté des appels au boycott, dont DZ Joker qui a atteint les 3,3 millions de vues. Ces vidéos expriment, avec humour et provocation, les maux dont souffrent les Algériens au quotidien dénoncent l’inaction du gouvernement du président Bouteflika et des parlementaires, accusés de n’avoir aucune autre ambition que de soutenir le président.
 
À lire sur Le Monde


Les abonnements numériques au New York Times font un bond inédit

Le New York Times opère depuis quelques années maintenant un virage clair vers les offres numériques. Son but, augmenter le nombre d’abonnements sur le site internet et en faire la clé de voûte de son modèle économique. Et il semble que les efforts menés sur ce terrain aient porté leurs fruits puisque le New York Times compte désormais 1,92 millions d’abonnés son offre numérique, contre 1,61 millions à la fin du quatrième trimestre 2017.  


À lire sur Recode


Facebook annonce vouloir intensifier la modération des contenus choquants

Depuis quelques temps, les réseaux sociaux misent sur le live, la retransmission en direct sur les plateformes d’images captées par les utilisateurs. C’est, pour ces sociétés de la Silicon Valley, l’évolution naturelle du simple message que l’on laisse sur son profil. Mais tout comme l’écrit, la vidéo peut être insultante et violente et nécessiter une modération. Ces dernières semaines, de nombreux contenus live montrant des suicides ou des agressions ont été lancés par des utilisateurs de Facebook. La plateforme, souvent mise en cause sur les faiblesses observées dans sa modération des contenus choquants et hors-la-loi, a annoncé le recrutement de 3 000 nouvelles personnes qui seront chargées de répondre au signalement des usagers.

À lire sur Le Monde


La Chine crée sa propre encyclopédie collaborative

Les nouvelles technologies et les services liés à ces dernières connaissent une évolution particulière en Chine. Les résultats des recherches sur Internet y sont ainsi lourdement filtrés. Les réseaux sociaux occidentaux comme Facebook et Twitter y sont eux interdits et remplacés par des plateformes locales semblables mais surveillées par le gouvernement. La Chine va encore un peu plus loin en créant sa propre encyclopédie collaborative, son Wikipédia national en quelque sorte, avec l’aide d’universitaires venus de tout le pays.

À lire sur Wired UK


Revenons-nous à l’analogique à cause des manques du numérique ?

Depuis quelques années, les innovations technologiques dans le monde de l’informatique personnelle et des services sont nombreuses. De plus en plus souvent, il n’y a plus qu’à faire un clic pour accéder à notre musique préférée, ce film qu’on nous a recommandé ou ce livre partagé sous format eBook. Pendant ce temps-là, les musiciens continuent d’utiliser des instruments solides, les livres sont toujours là et les vinyles continuent de résister. Comme si nous avions besoin de toucher ce que l’on écoute ou lit, des contacts physiques dont nous sommes privés avec le numérique.

À lire sur Recode


Facebook incite-il les marques à cibler les adolescents en souffrance ?

Le réseau social créé par Mark Zuckerberg sait à peu près tout de ses utilisateurs. En fonction des contenus partagés, il lui est ainsi possible de déterminer quels sont leurs goûts, leurs orientations politiques ainsi que leur moral… des données vitales pour les annonceurs, qui peuvent monter des opérations publicitaires sur mesure. Il est ainsi tout à possible de détecter la souffrance d’un adolescent en fonction de ses publications sur la plateforme… mais Facebook incite-t-il les marques à les cibler d’une façon spécifique ?

 
À lire sur Numérama


Les grands éditeurs de jeu vidéo ne snobent plus le mobile

Le mobile est devenu le premier marché du jeu vidéo avec 50,4 milliards de dollars de recettes en 2016. Les prédictions pour cette année prévoient une hausse à 66 milliards. Les éditeurs les plus importants ont pris la mesure de ce mouvement : Activision a confié à King (développeur de Candy Crush) le développement d’une nouvelle version mobile de Call of Duty, tandis qu’Ubisoft va lancer une première déclinaison mobile de sa franchise Tom Clancy. L’adaptation de leurs licences phares est un enjeu important pour les éditeurs, car leur marque ne suffit pas à garantir le succès sur mobile. Cependant, mobile et consoles convergent de plus en plus, tant du point de vue du modèle économique que des possibilités techniques, comme l’illustre la Nintendo Switch.
 
À lire sur Les Échos


La concentration des télévisions locales américaines s’accélère

La Commission fédérale des communications (FCC) a assoupli les règles limitant le nombre de chaînes de télévision locales qu’un propriétaire peut détenir. Aucune entreprise ne pouvait couvrir plus de 39 % des ménages américains, mais désormais certaines chaînes qui émettent dans des fréquences ultra-hautes (UHF) ne seront plus comptabilisées dans ce total. Les entreprises qui les détiennent voient donc leur taux de couverture chuté, ce qui les autorise à acquérir de nouvelles chaînes. Cette décision a été prise par le nouveau président républicain de la FCC, Ajit Pai. Elle devrait profiter aux entreprises de radiodiffusion qui vont pouvoir peser sur les câblo-opérateurs et voir leurs bénéfices consolidés face à la concurrence des acteurs comme Netflix et Hulu. Du côté des consommateurs en revanche, la concentration pourrait mener à une hausse des prix des abonnements.
 
À lire sur The New York Times


Va-t-on vers une recréation de l’expérience des salles de cinéma chez soi ?

J. J. Abrams, créateur de Lost, réalisateur de deux films Star Trek et de Star Wars VII, estime que la fermeture des cinémas est inévitable. Le constat qu’il fait et sa démonstration sont assez limpides : l’expérience dans les salles n’est plus aussi bonne que par le passé, les spectateurs potentiels ont un très bon équipement chez eux et n’ont pas forcément envie de sortir… mais ils ont tout de même envie de regarder des films. D’où selon lui la nécessité de créer des services et des technologies permettant une immersion totale des cinéphile à domicile.
 
À lire sur Variety
Vous souhaitez nous apporter un complément, rectifier une information ? Contactez la rédaction