Sky News lancera sa version arabe en 2012

Article  par  Théo CORBUCCI  •  Publié le 01.12.2010  •  Mis à jour le 03.12.2010
[ACTUALITÉ] Le groupe britannique BSkyB vient d'annoncer officiellement le lancement d'une chaîne d'information en continu en langue arabe. Prévue pour 2012, elle diffusera à travers tout le Proche et Moyen-Orient et en Afrique du Nord.
Des rumeurs se propageaient déjà depuis plusieurs semaines. C'est désormais officiel : le groupe BSkyB lancera en 2012 une version arabe de Sky News, première chaîne d'information en continu à apparaître en Europe en 1989. Cette annonce marque le premier mouvement de l'entreprise média en dehors du marché britannique. Et fait révélateur, son regard s'est tourné vers le monde arabe.
 
Ambitieux, ce projet ne sera pas financièrement supporté par la seule entreprise britannique, puisque elle ne possédera que 50 % du capital. La moitié restante sera détenue par la Abu Dhabi Media Investment Corp. (ADMIC), société privée du Sheikh Mansour Bin Zayed Al Nahyan, demi-frère de l'actuel émir d'Abu Dhabi. En Europe, Sheikh Mansour est surtout connu pour posséder le groupe de football anglais Manchester City.
 
Pour Jeremy Darroch, directeur général de BSkyB, ce lancement est incontestablement stratégique : « Le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord connaissent un développement rapide, et [BSkyB est] capable de pénétrer ce marché dynamique avec le soutien et l’expertise d’un partenaire local de poids [ADMIC] ». A l'ADMIC, on se réjoui également de cette opportunité de collaboration : « La nouvelle chaîne sera une voix importante et indépendante pour le monde arabe » a déclaré le président du groupe, Sultan Al Jaber.
 
 
La future chaîne, qui prévoit d'embaucher 180 journalistes, s'installera dans la media zone twofour54 d'Abu Dhabi et disposera de bureaux à Londres et à Washington. De plus, elle utilisera le réseau de correspondants déjà en place de Sky News. Adrian Wells, actuellement à la tête des informations internationales de la chaîne britannique, dirigera le lancement de la version en langue arabe dans l'attente de la nomination d'un directeur de l'information permanent.
 
Cette annonce conclue une véritable saga, faite de rumeurs, d'annonces non-officielles et de tractations politico-économiques. Initialement, bon nombre d'observateurs prévoyaient un partenariat entre BSkyB et Rotana, le groupe média du prince saoudien Alwaleed. Les liens économiques qui unissent l'actionnaire majoritaire de BSkyB (39 % des parts sont détenues par News Corp., la société de Rupert Murdoch) et le groupe du prince semblaient assez solides. Pour autant, l'annonce récente d'Alwaleed de lancer une chaîne d'information en continu n'ayant aucun rapport avec News Corp. ou avec BSkyB a mis fin à cette éventualité. Si l'on ajoute à cela la récente tentative avortée de Rupert Murdoch de s'emparer des 61 % manquants de BSkyB afin d'en devenir l'unique actionnaire, on peut se demander comment un tel projet a bien pu se réaliser. Mais il semblerait que, une fois de plus, politique et économie aient réussi à trouver un terrain d'entente.
 
Voir en ligne :
- « ADMIC and BSkyB to launch Arabic news channel », digitalproductionme.com, 29/11/10
Illustration : Lee Jordan / Flickr.com
Vous souhaitez nous apporter un complément, rectifier une information ? Contactez la rédaction