Nouvelle chaîne d'information en arabe : le projet d'Al-Waleed se précise

Article  par  Théo CORBUCCI  •  Publié le 18.10.2010  •  Mis à jour le 18.10.2010
La future concurrente d'Al-Jazeera et d'Al-Arabiya se définie comme « jeune et modérée » et devrait être lancée d'ici quelques mois. 
 
C'est une idée qui trotte dans la tête du prince saoudien Al-Waleed Bin Talal Bin Abdulaziz Al Saud depuis longtemps : lancer une nouvelle chaîne d'information en continu et en langue arabe. Hala Sarhan, présidente de Rotana Studios et proche collaboratrice d'Al-Waleed, a fait savoir dans The National que la future chaîne serait « jeune et modérée » et « mettra l'accent sur le monde arabe, les affaires, la politique et le monde entier ». De fait, elle se positionne comme « un complément et une alternative » aux deux principales chaînes régionales, l'hégémonique qatarie Al-Jazeera et l'outsider saoudienne Al-Arabiya.
 
Selon un communiqué, Jamal Khashoggi, ancien rédacteur en chef du journal Al-Watan et réformiste controversé en Arabie Saoudite, devrait en prendre la direction. Le nom du projet n'a quant à lui pas encore été divulgué et Al-Waleed ne s'est toujours pas prononcé sur le pays qui accueillera la chaîne, même s'il reste très probable que ce soit dans le Golfe. Autre incertitude : la date de lancement. Selon Hala Sarhan, la chaîne émettra « dans quelques mois... Cela peut être 11 mois, cela peut être 6 mois ». Ce qui laisse une marge de manoeuvre assez conséquente à la future équipe pour régler les derniers détails.  

Partenariats fantômes ou partenariats avortés ?

Pour Hala Sarhan, la nouvelle chaîne ne sera pas affiliée à Rotana, groupe média détenu en quasi-totalité par Al-Waleed, mais à la Kingdom Holding Company (KHC), groupe-phare du prince. Cela contredit totalement les précédents communiqués du groupe qui affirmaient que la chaîne serait un partenariat entre Rotana et Fox News. La proximité financière qu'entretient Al-Waleed via Rotana avec le détenteur de la chaîne américaine Rupert Murdoch (News Corp.) a longtemps accrédité cette thèse. Dernièrement, le groupe British Sky Broadcasting (BskyB) a annoncé qu'il comptait lui aussi lancer une chaîne d'information en arabe d'ici deux ans, et que celle-ci serait basée à Abu Dhabi. BskyB étant détenu à près de 40 % par Rubert Murdoch, l'annonce n'a fait qu'amplifier les rumeurs de partenariats. Hala Sarhan réfute tous liens : « [La chaîne] n'a rien à voir avec Sky News. C'est une chaîne d'information indépendante. » Comme on peut le voir, la communication sur le futur lancement, savamment distillée par voie de presse depuis plusieurs semaines, entretient ainsi un bruit de fond permanent qui permet au projet d'être régulièrement présent dans l'actualité. Et ce sans pour autant fournir de nouvelles informations dignes d'intérêt.

Businessman
fortement présent dans le secteur bancaire et hôtelier, Al-Waleed s'intéresse de près aux médias depuis de nombreuses années : il possède par exemple la quasi-totalité du géant Rotana, 85 % de parts de la Lebanese Broadcasting Company (LBC), et 2,3 % de Médiaset. Plus important encore, Al-Waleed détient environ 7 % de la société de Rupert Murdoch, News Corp, soit près de 3 milliards de dollars d'actions selon Daily Finance. Ce nouveau projet devrait marquer la consécration du « prince du désert » dans le secteur médiatique.
 
--
Voir en ligne :
 




'Buffet of Arabia' changes channels, The National, 15/07/10

--
Crédit illustration : m_baharet / flickr.com
Revenir au sommaire
Vous souhaitez nous apporter un complément, rectifier une information ? Contactez la rédaction