franceinfo : un modèle d’information en continu ?

Article  par  Thierry DEVARS  •  Publié le 10.10.2016  •  Mis à jour le 10.10.2016
franceinfo
Pour trouver sa place dans l'écosystème déjà encombré des chaînes d'information en continu, franceinfo mise sur le transmédia et sur un rapport différent à l'information.


Sommaire

Petite nouvelle des chaînes d’information en continu hexagonales, franceinfo est officiellement lancée le 1er septembre 2016 sur le canal 27 de la TNT. Diffusée par le service public, la chaîne présente une organisation originale et une vocation transmédiatique qui n’ont pas manqué d’attirer l’attention. Fruit d’une coopération entre France Télévisions, Radio France, France Médias Monde et l’Institut national de l’audiovisuel (Ina), franceinfo entend proposer un nouveau modèle d’information en continu, en rupture avec les codes du « tout direct » qui ont fait le succès de BFMTV et de ses consœurs. Pour y parvenir, la chaîne adopte une stratégie délibérément transmédiatique : diversité des supports, modules vidéos, mobilisation d’archives audiovisuelles… Le projet s’appuie sur le réinvestissement des codes culturels du numérique et revendique une relation renouvelée au temps de l’information en continu.

L’information en continu à l’heure du « tout direct » : un écosystème menacé ?

Plusieurs semaines après son lancement, il est encore trop tôt pour savoir si les promesses éditoriales de franceinfo seront tenues. Si le nom équivoque de la chaîne et les suppressions de postes annoncées ont suscité de vives critiques, la pertinence d’une quatrième chaîne d’information en continu dans le paysage médiatique français a également posé question. franceinfo bouleverse en effet un écosystème fragile marqué par une audience relativement confidentielle et invite ses concurrentes à se repositionner. La question du partage du marché de l’information en continu taraude les principaux acteurs d’un secteur déjà saturé : y a-t-il dans ce contexte tendu assez de place pour une quatrième chaîne ?
 
Par-delà ces inquiétudes, l’arrivée de franceinfo sur la scène médiatique pose également un enjeu de taille : peut-on imaginer un modèle d’information en continu alternatif à celui proposé par BFMTV ? Le succès somme toute récent de la chaîne créée par Alain Weill doit beaucoup à la clarté de son projet éditorial. BFMTV a su tirer parti de la « révolution numérique » en adaptant son offre aux canons idéologiques contemporains. Dans un contexte marqué par la réactivité et l’instantanéisme des réseaux sociaux, la valorisation du « tout direct » et l’appétence de BFMTV pour la mise en récit de l’actualité ont fait mouche auprès du public. Prises à partie, les concurrentes historiques de la chaîne, LCI et iTélé, se sont vues contraintes de lui emboîter le pas.
 
 Le principe du breaking news constitue la marque de fabrique éditoriale des chaînes d’information hexagonales  Le principe du breaking news constitue ainsi la marque de fabrique éditoriale des chaînes d’information hexagonales. Un signe distinctif qui a imposé dans la culture télévisuelle française un modèle journalistique parfois controversé et auquel franceinfo entend apporter une alternative. Jouer de la complémentarité web-radio-télévision, revenir aux fondamentaux de l’information, diversifier l’offre et les formats médiatiques, telles sont les maîtres-mots de la nouvelle chaîne que l’on présente souvent, à tort ou à raison, comme l’anti-BFM.
 
La stratégie mise en œuvre par franceinfo pose toutefois question : lui permettra-t-elle de trouver et de fidéliser un public au long cours ? Lui sera-t-il possible de tenir ses promesses sans succomber à l’urgence du direct ni à l’intense concurrence que se livrent les acteurs médiatiques contemporains ? Le projet original proposé par franceinfo peut-il contribuer à redéfinir le modèle économique et éditorial des chaînes d’information en continu ? Les enjeux stratégiques soulevés par l’arrivée de la nouvelle chaîne publique sont multiples. En bousculant le paysage de l’information en continu, franceinfo invite à réfléchir aux conditions d’un renouvellement pérenne du secteur.
Revenir au sommaire

L’information en continu et les promesses du transmédia

 franceinfo entend renouveler les modes d’accès à l’information  Les choix organisationnels et éditoriaux opérés par la chaîne offrent de premiers éléments de réponse. Consciente des bouleversements rapides engendrés par le digital dans les pratiques médiatiques des Français, franceinfo entend renouveler les modes d’accès à l’information et proposer, selon Delphine Ernotte, présidente de France Télévisions, une « offre numérique d’information de référence ». Le parti-pris d’une complémentarité entre les supports et la coopération entre les services journalistiques partenaires du groupe s’inscrivent dans cette logique de renouveau. franceinfo parie sur les canons de l’information en continu télévisuelle (JT et rappels de titres réguliers, fil d’actualité…) tout en misant sur ses émanations numériques à travers un site propre et une présence active sur les réseaux sociaux.
 
Le projet stratégique de la chaîne prend ainsi acte des mutations de l’information sous l’effet d’une progression constante du nombre d’utilisateurs de smartphones et de tablettes. Passée la révolution du « Web first », place désormais à celle du « Mobile first ». De plus en plus adeptes du multitasking, les téléspectateurs d’aujourd’hui consacrent une part conséquente de leur temps à s’informer à partir des supports mobiles. Un mouvement de fond qui invite les chaînes d’information en continu à adapter leur offre médiatique (habillage, formats, programmes) à cette nouvelle donne numérique.
 
C’est précisément cet enjeu technique et culturel qui transparaît dans les choix éditoriaux opérés par franceinfo : présence de gif[+] NoteGraphics Interchange Format : image numérique animée très fréquemment utilisée sur Internet.X [1], infographies dynamiques, valorisation du texte à l’écran, absence de voix off dans les reportages… L’habillage acoustique et visuel de la nouvelle chaîne d’information témoigne d’une vocation transmédiatique revendiquée. Si les concurrentes historiques de la chaîne ont construit leur contrat de communication sur la promesse d’une couverture en temps réel de l’actualité, la perspective du « troisième écran » – celui du Smartphone et de la tablette – s’inscrit également désormais dans la ligne de mire de leurs stratégies respectives.
 
L’horizon du transmédia semble ainsi constituer la condition pérenne d’une alternative au modèle actuel de l’information en continu. Téléspectateur, auditeur, internaute, les multiples facettes du public sont envisagées. En plaçant au cœur de son projet la diversité des pratiques médiatiques contemporaines, franceinfo pose également la question cruciale du temps de l’information en continu : du rythme des programmes à la diversité des modes de traitement de l’actualité. À cet égard, les modules vidéos « Retour vers l’info » et « Data Culte » proposés par l’Ina sont significatifs. En s’appuyant sur des archives audiovisuelles pour construire une lecture contextualisée de l’actualité, la chaîne bouscule les habitudes de l’information en continu et ouvre un champ de possibles en matière de formats médiatiques. Si l’initiative porte la promesse d’un renouveau, elle n’en demeure pas moins soumise aux injonctions instantanéistes qui affectent l’écosystème médiatique et interrogent singulièrement la capacité de l’information en continu à dépasser ses propres canons.


Thierry Devars sera présent au Lundi de l'Ina du 10 octobre 2016 consacré aux chaînes d'info en continu : L'info en continu, de CNN à franceinfo.

--
Crédit photo :
Capture d'écran du site de franceinfo.

Revenir au sommaire
  • 1. Graphics Interchange Format : image numérique animée très fréquemment utilisée sur Internet.
Vous souhaitez nous apporter un complément, rectifier une information ? Contactez la rédaction