France Télévisions passe en mode connecté

Article  par  Claire KERHUEL  •  Publié le 20.09.2011  •  Mis à jour le 21.09.2011
Portail France Télévisions
[ACTUALITÉ] France Télévisions a présenté son nouveau service de télévision connectée au salon IFA 2011. La télévision hybride a fait partie des thèmes majeurs évoqués à cette occasion.

L’IFA (Internationale Funkausstellung Berlin), qui se déroulait du 2 au 7 septembre 2011, est le rendez-vous mondial de l’industrie électronique. Il réunit plus de 1000 exposants et a attiré plus de 228 000 visiteurs cette année. Ce salon  international de la radiodiffusion était l’occasion pour les industriels de présenter leurs innovations en matière d’écrans connectés. France Télévisions y a exposé son portail Hbb TV et son application de journaux télévisés sur les stands de ses partenaires LG, Philips et Toshiba.
 
La spécification Hbb TV, pour Hybrid Broadcast Broadband TV[+] NoteIl s’agit de la télévision hybride via le haut débit. Cette nouvelle norme européenne, en s’appuyant sur des technologies Web telles que le HTML, le CSS et le Javascript, vise à harmoniser la technologie nécessaire au développement de la télévision connectée. Le standard Hbb TV est compatible avec les réseaux TNT, satellite et câble .X [1], a été développée par un consortium établi en collaboration avec l’Allemagne et qui réunit une centaine d’acteurs du secteur : des opérateurs privés et publics (TF1, France Télévisions, Canal+, NRJ12, RTL Group) ainsi que des constructeurs de téléviseurs (Samsung, LG, Philips, Sony, Fujitsu, Loewe...). Les principaux fournisseurs d’accès Internet sont néanmoins absents de cette collaboration. Cette concertation paraît d’autant plus nécessaire que, faute de trouver un consensus entre les professionnels du secteur, le concept d’interactivité avait préalablement été rejeté en France par le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA), lors de l’introduction de la télévision numérique terrestre (TNT). La Hbb TV est déjà utilisée depuis 2010 en Allemagne, sur des chaînes aussi bien privées que publiques (ARD, ZDF, PRO7, SAT1, RTL). Ce dispositif a pour objectif de couvrir tous les usages rendus possibles par la télévision connectée : télévision de rattrapage (catch-up TV), vidéo à la demande (VOD), publicité interactive, personnalisation, votes, jeux, partage d’images, vidéos et commentaires sur les réseaux sociaux, guide des programmes, etc.
 

Source : Freenews


Un portail permanent, qui permet aux téléspectateurs d’avoir accès aux fonctions induites par la Hbb TV, a été développé par WizTivi pour France Télévisions. Il est pour l’instant associé aux chaînes France 2 HD et France 4 et sera progressivement étendu à toutes à toutes les chaînes du groupe sur la TNT.  Le service est accessible via les téléviseurs équipés de la norme Hbb TV mais également sur les télévisions compatibles non connectées dans une version simplifiée (le service se limitera alors à une consultation qui s’apparente à du télétexte). Le portail sera constamment réactualisé. La rédaction du journal télévisé, par exemple, fournira de l’information régionale, nationale et internationale, aux utilisateurs du portail tout au long de la journée. Elle pourra poster des reportages en direct d’un événement ainsi que la vidéo du dernier bulletin météo. L’accès au guide des programmes sera également possible à tout moment.
 

Application France Télévisions
 
En parallèle, France Télévisions propose une nouvelle application de rattrapage de l’actualité (catch up TV) développée par Joshfire. Elle permet aux utilisateurs de la télévision connectée d’accéder aux journaux régionaux et nationaux pendant 24 heures (France 2, France 3 et les chaînes d’information de l’Outre Mer avec la 1ère), et de visionner l’information d’une zone géographique en particulier. Pour l’instant, l’application n’est disponible que sur les téléviseurs connectés Philips.
 

Test lors de Roland Garros 2011
 
Le portail de France Télévisions a été testé lors du tournoi de Roland Garros 2011 sur France 2 HD et France 4. Sur des événements sportifs par exemple, le portail permet à l’utilisateur d’accéder à une multitude d’informations (statistiques du joueur, biographie…) tout en continuant à regarder le match.
 
La télévision connectée permet ainsi de réunir sur un même écran le visionnage de contenus et la recherche d’informations, deux usages historiquement disjoints avec d’une part la télévision, et d’autre part l’ordinateur. Elle permet de trouver des informations sur le contenu regardé, de consulter d’autres médias, et d’interagir avec les animateurs en direct sur les réseaux sociaux (Twitter, Facebook, etc.).
 
À l’avenir, France Télévisions va proposer de plus en plus de contenus à destination de la télévision connectée et développer un système de partage de ceux-ci. TF1, Canal + ou encore NRJ12 développent également des portails dédiés à la télévision interactive. NRJ12 propose ainsi aux personnes équipées de tester l’accès à ses applications numériques interactives qui utilisent la norme européenne HbbTV.
 
D’après une étude GfK, à l’horizon 2014, près de la moitié des téléviseurs présents sur le marché français seront connectés[+] Note700 000 appareils ont été vendu en 2010.X [2]. Le modèle économique performant de la télévision, qui génère des revenus importants grâce à la publicité, pourrait alors être remis en cause. En effet, la télévision connectée permet au public de cibler leurs programmes indépendamment des grilles. La télévision perdrait ainsi sa capacité à capter l’attention d’un public de masse qui détermine aujourd’hui son attractivité pour les annonceurs. Il s’agirait alors pour la télévision hybride de parvenir à développer un modèle économique du Web basé sur le ciblage des utilisateurs selon leurs goûts et celui de la télévision basé sur le rassemblement des audiences. Selon Sophie Goncalves, chargée d’études média chez GroupM, la télévision connectée pourrait ainsi développer des mesures de campagnes proche du Web, c’est à dire personnalisées. Elle permettra également de dégager de nouvelles sources de revenus avec la publicité interactive, les systèmes de votes payant ou les quizz. Enfin, pour les Web documentaires, la diffusion sur grand écran offre de nouvelles perspectives de financement à travers les circuits de production des chaînes de télévision.
 
Par ailleurs, le marché de la publicité vidéo en ligne est en pleine expansion. Les chaînes M6 et Canal + ont indiqué que les publicités liées à des contenus vidéo se vendent presque au même coût pour mille (CPM) que les sports publicitaires en télévision aujourd’hui. Ceci explique l’attraction actuelle pour la télévision connectée. Ainsi, quatre constructeurs[+] NoteLG, Philips, Sharp et LoeweX [3] ont décidé de s’allier pour proposer des applications communes à destination des Smart TV[+] NoteC’est le terme qui a remporté l’unanimité auprès des professionnels du secteur pour désigner la Hbb TV appelée également télévision connectée ou télévision hybride.X [4]. Face à eux, deux géants de l’informatique cherchent également à proposer leurs propres systèmes de télévision interactive : Google et Apple développent en effet une technologie permettant de diffuser des vidéos sur les téléviseurs.


--
Crédits photos :
- Communiqué de presse de France Télévisions ;
- Installations technique de France Télévisions à Roland Garros 2011 / rsepulveda / Flickr.
  • 1. Il s’agit de la télévision hybride via le haut débit. Cette nouvelle norme européenne, en s’appuyant sur des technologies Web telles que le HTML, le CSS et le Javascript, vise à harmoniser la technologie nécessaire au développement de la télévision connectée. Le standard Hbb TV est compatible avec les réseaux TNT, satellite et câble .
  • 2. 700 000 appareils ont été vendu en 2010.
  • 3. LG, Philips, Sharp et Loewe
  • 4. C’est le terme qui a remporté l’unanimité auprès des professionnels du secteur pour désigner la Hbb TV appelée également télévision connectée ou télévision hybride.
Vous souhaitez nous apporter un complément, rectifier une information ? Contactez la rédaction