La Nintendo 3DS débarque au Louvre

Article  par  Jennifer ROUSSE-MARQUET  •  Publié le 26.04.2012  •  Mis à jour le 27.04.2012
[ACTUALITÉ] En décembre 2011, le musée du Louvre annonçait vouloir remplacer ces audioguides par des Nintendos 3DS, des consoles portables de la taille d’un smartphone. C’est chose faite depuis avril 2012 : 1 500 exemplaires sont d’ores et déjà disponibles.
Des consoles Nintendo 3DS à la place des traditionnels audioguides ? C’est le pari qu’a fait le musée du Louvre à Paris. Shigeru Miyamoto, responsable des équipes de développement et de production au sein de Nintendo et Hervé Barbaret, administrateur général du Louvre, ont présenté le 11 avril 2012 cet audioguide d’un nouveau genre, dont 1 500 exemplaires sont déjà proposés aux visiteurs. 3 500 consoles supplémentaires devraient être mises à disposition dans les prochains mois.
 
Si ce partenariat peut surprendre, il s’inscrit, d’après le Louvre dans une volonté de : « lier le patrimoine à l’univers innovant du divertissement interactif ». Fort d’une expérience de plus de 35 ans en matière de consoles et de jeux vidéo, à l’origine de jeux comme Donkey Kong, Mario Bros ou encore Zelda, la réputation de Nintendo n’est plus à faire. De son côté, le Louvre accueille chaque année près de 8,9 millions de visiteurs, et a dernièrement mis l’accent sur les nouvelles technologies avec le lancement fin 2011 d’applications iPhone, iPad et Android, ainsi que la modernisation de son site Internet.
 
Développé au sein de Nintendo Co., Ltd, à Kyoto, au Japon, et sponsorisé par Korean Air, l’audioguide choisi par le Louvre intègre de multiples fonctionnalités dont des animations 3D. D’après le vice-président de Nintendo, Shinji Hatano, il s’agit là d'une première mondiale pour un musée de cette envergure, le concept n’ayant pour le moment été testé que dans des galeries d’art au Japon. Bien sûr, les fonctionnalités traditionnelles de l’audioguide sont proposés : 700 commentaires de conservateurs et de conférenciers représentant plus de 35 heures de contenus audio sont accessibles via la console. Comme pour les anciens audioguides, il suffit à l’utilisateur de se localiser pour écouter le commentaire correspondant ou de laisser faire le système de déclenchement automatique de l’appareil.

 
Présentation officielle des audioguides Nintendo 3DS pour le Louvre - Source YouTube

Bénéficiant de la localisation en temps réel, la 3DS permet en effet au visiteur de se repérer à tout moment sur le plan interactif du musée : les deux écrans de la console, l’un tactile, l’autre permettant l’affichage en 3D auto-stéréoscopie[+] NoteC'est-à-dire sans lunettes.X [1], permettent à l’utilisateur de visualiser un plan de l’étage sur lequel il se trouve, ainsi que sa localisation précise. Un bouton d’urgence permet également de diriger le touriste perdu vers l’entrée la plus proche. Le musée occupant plus de 60 000 m², et 70 % des visiteurs s’y rendant pour la première fois, cet outil de localisation sera le bienvenu. La console est dotée d’un capteur qui détecte dans quelle pièce le visiteur se trouve,et lui indique les œuvres majeures à voir. Il suffit alors à l’utilisateur de toucher l’écran pour entendre les commentaires associés à ces œuvres.
 
Parmi les nouvelles fonctionnalités, des photographies, dont certaines en haute définition, des animations interactives et des modélisations 3D permettent aux visiteurs de découvrir des détails de quelques œuvres majeures en zoomant ou en tournant virtuellement autour des statues. Il est ainsi possible d’observer sur son écran des détails du visage de « La Joconde » sans braver la foule ou de découvrir le dos de « La Victoire de Samothrace ». Seules une dizaine d'œuvres ont été modélisées en 3D. Modulable, ce guide permet une visite autonome avec notamment le parcours « Chefs-d’œuvre » d’une durée de 45 minutes.Un parcours « l’Egypte en famille » sera bientôt disponible. Il est aussi possible de réaliser son propre itinéraire pour découvrir les 50 œuvres majeures du musée, et de profiter ainsi d’une expérience personnalisée. Disponibles en sept langues (français, anglais, allemand, coréen, espagnol, italien et japonais), la console peut être louée pour un tarif plein de 5 euros, contre 6 euros pour le précédent audioguide. Ce tarif donne accès aux commentaires des œuvres des collections permanentes et de l’exposition temporaire. Le langage des signes sera également bientôt intégré, tout comme un parcours réservé aux personnes à mobilité réduite.
 
N’ayant pas encore été testé à grand échelle, le musée a pris la décision de lancer ce nouvel audioguide et d’attendre les premiers retours des utilisateurs avant de faire des modifications. Le musée espère que les parcours proposés permettront à la foule de se disperser au lieu de s’agglutiner autour de la « Joconde », tandis que la géolocalisation devrait résoudre un problème auquel même les employés du musée font face : la difficulté à se repérer. Le risque est bien sûr que les moins jeunes n’adhèrent pas à ces changements, même si le musée assure que la 3DS est « un support familier dont l'utilisation est intuitive » d’après Agnès Alfandari, chef du service multimédia du Louvre. L’interface devrait tout de même demander un minimum d’apprentissage aux non-habitués des consoles de jeux.

La mise en place de la Nintendo 3DS au Louvre devrait également permettre d’effectuer plus facilement les mises à jour des explications et de les faire évoluer. D’autres parcours et de nouveaux commentaires seront bientôt proposés et le musée réfléchit également à la production de jeux vidéo pour accompagner les visites.
 
En 2011, sur les 8,9 millions de visiteurs annuels, plus de la moitié d’entre eux avaient moins de 30 ans et les deux tiers étaient étrangers. Seulement 4 % des visiteurs empruntent des audioguides. Avec la mise en place de la console, le Louvre espère doubler le nombre de locations. Il est vrai qu’en dépoussiérant ses audioguides, le musée se positionne comme étant en phase avec les nouvelles technologies, ce qui devrait permettre d’attirer une population plus jeune, et pour le moment peu habituée aux couloirs du musée.
 

Pour Nintendo, ce partenariat s’inscrit dans une volonté clairement affichée depuis quelques années déjà par la compagnie et Shigeru Miyamoto , responsable des équipes de développement et de production au sein de Nintendo de mettre l’accent sur les jeux de type serious games[+] NoteLes serious games font référence aux jeux vidéo ayant une vocation pédagogique, éducative ou informative.X [2], et d’essayer de vendre la Nintendo DS[+] NoteLa Nintendo 3DS a succédé à la Nintendo DS, qui n’embarque pas d’écran 3D.X [3] comme un outil éducatif. Outre la multiplication des serious games dans le catalogue de jeux Nintendo (mathématiques, langues, lecture…), la Nintendo DS a fait son entrée dans les salles de classes au Japon dès 2009. Des tests ont été réalisés dans des galeries d’art, des aquariums et des musées (National Museum of Western Art in Tokyo, Shigureden poetry museum). La DS a même été utilisée par McDonalds Japan pour réduire les coûts de la formation ses employés à mi-temps.
 
Cette orientation est nécessaire pour Nintendo, les jeux sur console étant de plus en plus menacés par les jeux sur smartphones. Les jeux Android et iOS génèrent actuellement plus de revenus que tous les jeux Nintendo et Sony combinés, tendance qui devrait perdurée vu l’engouement pour les smartphones. La ligne directrice de Nintendo est de se concentrer sur la création de jeux et de solutions qui ne peuvent pas être répliqués sur d’autres supports que la console. Dans le cadre de l’utilisation en tant qu’audioguide pour le Louvre, les écrans tactiles et 3D et la géolocalisation de la Nintendo 3DS n’auraient pu être concurrencé par un iPad ou un iPod.
 
Si la mise en place de ce nouvel audioguide s’avère concluante, il y a fort à parier que d’autres musées suivront la lancée du Louvre, et s’équiperont d’appareils dernier cri permettant d’attirer des visiteurs friands de ce genre de technologies.

--
Crédits photo :
 - Image principale : vue de la pyramide du Louvre Andy Hay - Flickr
- Nintendo 3DS Dekuwa - Flickr
 
  • 1. C'est-à-dire sans lunettes.
  • 2. Les serious games font référence aux jeux vidéo ayant une vocation pédagogique, éducative ou informative.
  • 3. La Nintendo 3DS a succédé à la Nintendo DS, qui n’embarque pas d’écran 3D.
Vous souhaitez nous apporter un complément, rectifier une information ? Contactez la rédaction