Matinales radio 2015 : qui sont les absents ?

Article  par  Clément MALHERBE  •  Publié le 26.10.2016  •  Mis à jour le 27.10.2016
matinales radio 2015
En 2015, l’Ina analysait les émissions matinales des radios généralistes françaises pour l’année 2014. Analyse de la structure des grilles de programmes, des thématiques et des invités, un an après.


Sommaire

Cette étude, publiée pour la 2e année consécutive, vise à dresser un panorama des émissions matinales des radios généralistes françaises (France Inter, Europe 1, RTL et RMC) sur l’année 2015. Cette année, France Info et France Culture ont également été intégrées au périmètre d’étude, qui prend en compte l’année civile. L’étude dresse un comparatif des structures de grilles des chaînes, en fonction des genres de programmes, analyse le profil des personnalités invitées dans les matinales, ainsi que les thématiques abordées par ces dernières.

Quelle est la structure d’une matinale radio ?

Tout d’abord, nous avons étudié les structures de grilles des tranches matinales des grandes radios généralistes, en différenciant la semaine et le week-end.

En effet, que ce soit pour les chaînes du groupe Radio France (France Inter, France Culture et France Info), RTL, RMC et Europe 1, la structure est légèrement différente entre la semaine (lundi au vendredi) et le weekend (samedi-dimanche). Par ailleurs, l’amplitude horaire est aussi différente selon les chaînes (7h-9h pour Le 7/9 de France Inter, 7h-9h30 pour RTL Matin de RTL, 6h-9h pour Europe 1 Matin et la matinale de France Info, 6h30-9h pour Les Matins de France Culture et 6h-10h pour le Bourdin Direct de RMC). Cette différence explique que les résultats soient présentés en pourcentages du volume diffusé, et non en volume horaire. Il faut signaler également une autre particularité qui est la diffusion en simultané de RMC sur BFM TV et RMC Découverte et l’absence d’entretiens dans la grille du week-end. La grille de la matinale de France Info du week-end est également exempte d’entretiens et se compose exclusivement de journaux d’information.


En 2015, la structure globale des programmes des radios généralistes pendant la semaine reste similaire à celle de 2014, avec une prépondérance des journaux d’information, qui représentent en moyenne un tiers de l’offre de programmes. Cette part est toutefois variable selon les chaînes (-5 points à 37 % en moyenne pour France Inter, -3 points à 30 % pour RTL et -6 points à 36 % pour Europe 1). Du fait de leur positionnement de chaînes d’information, France Info et RMC se distinguent avec une part accordée aux journaux nettement plus importante, respectivement 84 % et 56 % (58 % en 2014 pour RMC). France Culture alloue quant à elle 30 % du temps d’antenne de sa matinale de la semaine aux journaux.

Comme en 2014, le deuxième genre radiophonique des matinales en 2015 en termes de volume horaire diffusé est l’interview-entretien. Il représente en moyenne 40 % du temps d’antenne de Bourdin Direct (-2 points par rapport à 2014) et 31 % des Matins de France Culture. Dans une moindre mesure, Europe 1 Matin, Le 7/9, la matinale de France Info et RTL Matin accordent une place non négligeable aux interviews de personnalités, avec en moyenne entre 15 et 20 % du volume horaire de grille.

Absente des grilles de France Info, la chronique demeure un genre incontournable des matinales des radios généralistes. En témoigne la place qui lui est accordée dans les grilles de Europe 1 Matin (-2 points à 29 % du volume horaire en 2015), du 7/9 (20 % en 2015, comme en 2014), des Matins de France Culture (21 % en 2015) et de « RTL Matin » (+4 points à 17 % en 2015). Cette catégorie regroupe notamment les différents éditos (économique et politique principalement, mais également humoristique avec les fameux « billets » de France Inter et France Culture. Les chroniques thématiques sont complétées par les revues de presse (+1 point à 7 % pour Le 7/9 de France Inter, +4 points à 11 % pour Europe 1 Matin et +2 points à 5 % pour RTL Matin).

À l’instar de 2014, RTL Matin se différencie des autres radios avec 18 % de son volume horaire de programmes composé de magazines en 2015 (-2 points par rapport à 2014). Le 7/9 de France Inter accroit sa part horaire sur le genre « débat » (+7 points à 14 % en 2015), grâce à son émission Interactiv’ qui fait intervenir nombre de personnalités politiques. Le débat est également présent sur France Culture (9 % du volume horaire en 2015), avec l’émission Le débat des Matins de France Culture. Comme en 2014, la matinale de RTL est celle qui affiche la plus grande variété en termes de genres de programmes, avec notamment le magazine culturel d’actualité Laissez-vous Tenter, les reportages comme 3 minutes pour comprendre ou encore les imitations de Laurent Gerra dans la catégorie « Spectacle radio ».

L’observation des grilles des matinales le week-end révèle également une prédominance de la part accordée aux journaux et interviews en 2015 (+4 points à 57 % du temps d’antenne pour Le 7/9 et -4 points à 51 % pour RTL Matin). La part des journaux et interviews décroit sur Europe 1 Matin (-10 points à 53 % du volume horaire en 2015), au profit notamment de la catégorie « Divers » qui regroupe les pronostics hippiques.

En 2015, le poids horaire de la chronique dans la matinale de RTL égale celui des journaux (42 %, contre 38 % en 2014). La chaîne propose par exemple des émissions thématiques comme Innovations week-end, Le disque de la semaine, C’est à lire ou encore Le debrief des célébrités. En ce qui concerne les autres chaînes, le pourcentage des chroniques dans le volume horaire total de la tranche matinale est proche de celui constaté sur la semaine (-1 point à 22 % pour France Inter et +6 points à 27 % pour Europe 1).

Au niveau des thématiques de ces chroniques, Le 7/9 de France Inter diffuse toujours en 2015 des programmes autour de la santé et le jardinage, mais de nouvelles thématiques font leur apparition à l’antenne, comme les nouvelles technologies, les médias ou encore la psychologie. En 2015, Europe 1 élargit ses chroniques à des sujets autour de l’actualité tels que l’innovation, l’environnement, les sujets de société, l’humour.

Le genre qui domine les matinales du week-end de RMC et de France Culture est le magazine. RMC y consacre 70 % de son volume de grille en 2015 (-7 points par rapport à 2014), avec l’émission Le week-end des experts qui alterne autour de sujets sur la maison, l’automobile et le journal des sports. Les magazines de la tranche Les Matins de France Culture, tels que Le Secret des sources, Répliques, Le Temps buissonnier ou bien Terre à terre, représentent en 2015 41 % du volume horaire diffusé le week-end dans la tranche matinale.

Revenir au sommaire

Qui sont les invités des matinales ?

Globalement sur l’année 2015, la répartition des invités des matinales selon leur secteur d’activité est assez similaire d’une radio à l’autre. En 2015, les politiques sont toujours en tête du classement des personnalités invitées dans les matinales durant la semaine. RTL et RMC sont les radios pour lesquelles le poids des invités politiques est le plus élevé, même si celui-ci accuse une légère baisse par rapport à 2014 (-4 points à 39 % pour RTL Matin et -16 points à 39 % pour Bourdin Direct). À contrario, Les Matins de France Culture est la matinale où la part des invités politiques est la plus faible (30 % en 2015). Les cases interviews programmées entre 8h et 8h30, telles que L'invité de RTL, L’invité d’Inter, L'invité de Jean-Jacques Bourdin, L'interview de Jean-Pierre Elkabbach ou encore L’invité de la matinale de France Info, représentent des carrefours d’audience clés pour les radios.

En 2015, le deuxième secteur d’activité convié dans les matinales est l’artistique et culturel, qui représente en moyenne entre 10 et 15 % des invités selon les chaînes. Il faut signaler la forte augmentation en proportion de ce type d’invités sur RMC, avec 14 % en 2015 (contre seulement 4 % en 2014). À quasi égalité derrière le secteur « Art et culture », on retrouve le secteur des médias, qui concentre un peu plus de 10 % des invités des matinales des chaînes en 2015. France Culture est la radio qui en invite le plus en proportion, avec 13 % en 2015.

Tout comme en 2014, il convient de préciser que les personnalités des catégories « Médias », « Sciences humaines », « Médecine, santé », « Sciences, recherche et université » sont majoritairement sollicités pour leur expertise.

Les personnalités du secteur sportif sont très peu représentées dans les matinales des radios généralistes françaises, avec moins de 5 % des invités en moyenne. C’est le cas également des professions du secteur « Médecine, santé », qui cumule en moyenne entre 2 et 3 % des invités.

 Le classement des personnalités invitées dans les matinales du week-end se caractérise par une surreprésentation des secteurs "Politique" et "Art et culture"  À l’exception de RMC et France Info qui ne proposent pas d’interviews le weekend, le classement des personnalités invitées dans les matinales du week-end d’Europe 1, de France Culture, de France Inter et de RTL se caractérise par une surreprésentation des secteurs « Politique » et « Art et culture », qui totalisent à eux deux près de 50 % des invités. Europe 1 se détache des autres chaînes, en affichant une part plus élevée d’invités politiques dans sa matinale du week-end (36 % du temps d’antenne, contre 33 % en 2014). Ces invités se retrouvent dans les programmes L’interview politique de Wendy Bouchard et dans L'interview d'Anne Sinclair. Au troisième rang des invités des matinales du week-end, on retrouve le secteur  « Sciences humaines », qui est assez bien représenté sur les antennes de Radio France : 20 % pour Le 7/9 du week-end (-2 points par rapport à 2014) et 19 % pour la matinale du week-end de France Culture.

En ce qui concerne les autres secteurs d’activité, hormis une part légèrement plus faible d’invités du secteur « Science, recherche et université » sur Europe 1 week-end que sur les autres chaînes, la répartition des invités des matinales du week-end par secteur d’activité est relativement homogène entre les différentes radios.

 On est encore loin de la parité, puisqu’en moyenne 8 invités sur 10 dans les émissions matinales sont des hommes  Au niveau de la répartition des invités selon leur sexe, il faut signaler comme en 2014 une surreprésentation d’invités hommes dans les matinales, ce quelle que soient les chaînes. On est donc encore loin de la parité, puisqu’en moyenne 8 invités sur 10 dans les émissions matinales en 2015 sont des hommes. De légères différences peuvent toutefois être observées selon les chaînes. Ainsi, RTL Matin invite en proportion un peu plus de femmes (+3 points à 22 % en 2015), tandis que la part d’invitées femmes sur Le 7/9 décroit de façon significative (-10 points à 17 % en 2015).

En moyenne, les radios invitent en proportion plus de femmes dans leurs matinales du week-end que dans celles de la semaine. C’est particulièrement le cas des Matins de France Culture, où la part des invitées femmes est de 31 % en 2015, contre 20 % la semaine. RTL Week-end affiche également une proportion d’invitées femmes supérieure aux autres radios (23 % en 2015, contre 19 % en 2014). Enfin, la matinale de France Inter invite en proportion plus de femmes le week-end (21 % en 2015, contre 22 % en 2014) que la semaine.

 Avec les Républicains, le Front National est ainsi le parti politique le plus représenté dans le Top 5 des invités  Comme en 2014, le classement des 20 personnalités les plus invitées dans les matinales de radios en 2015 est composé intégralement de politiques. Ces derniers comptabilisent au moins 13 passages toutes chaînes confondues, ce qui représente en moyenne un peu plus d’un passage par mois. Avec 24 passages (soit 11 de plus qu’en 2014), François Fillon est la personnalité la plus invitée dans les matinales des radios généralistes sur l’année 2015. Il est suivi par Bruno Le Maire et Florian Philippot, à égalité chacun avec 21 passages. Premier du classement en 2014, Stéphane Le Foll est en quatrième position en 2015, avec 20 passages. En tant que porte-parole du gouvernement, c’est donc assez logique que ce soit la personnalité de gauche la plus invitée dans les matinales de radios. On retrouve à la cinquième place Marine Le Pen, qui totalise 19 passages en 2015 (contre 18 en 2014). Avec les Républicains, le Front National est ainsi le parti politique le plus représenté dans le Top 5 des invités des matinales en 2015. Néanmoins, la moitié des personnalités du Top 20 appartiennent au PS. Ce sont pour l’essentiel des ministres du gouvernement venus défendre leur action politique à la radio. En comparaison, Les Républicains ne représentent que 25 % des invités du Top 20. Viennent en dernier lieu le FN (2 participants), Debout la France et le Modem (2 participants) et enfin le Parti de gauche (1 participant). Certains partis ne sont pas représentés, comme EELV ou l’UDI. . À noter enfin que les femmes ne sont qu’au nombre de 3 dans ce classement (4 en 2014).

Top 20 des invités des matinales radio 2015
Top 20 des invités des matinales radio en 2015 par nombre de passages dans les matinales radio

Revenir au sommaire

De quoi parlent les matinales ?

En 2015 comme en 2014, le mot-clé le plus renseigné pour décrire les émissions matinales des six radios est « Politique intérieure ». La nouveauté par rapport à 2014 est la très forte représentation du mot-clé « Terrorisme », qui se place en deuxième position en 2015. Il est particulièrement présent dans les matinales de France Inter et d’Europe 1. Cela s’explique par l’importante couverture médiatique donnée aux attentats terroristes perpétrés à Paris en 2015. Les autres mots-clés évoquant ces événements, tels que « Islamisme », « Paris », « Attentat », « Intégrisme » ou encore « Victime » sont beaucoup représentés dans le classement, en majorité sur Europe 1 Matin. Contrairement à 2014 où François Hollande et Nicolas Sarkozy figuraient dans le classement, aucune personnalité politique n’apparaît dans les thématiques des matinales de radios en 2015. Il faut noter l’importante représentation du mot-clé « Front National-France », notamment sur les antennes publiques, qui progresse très nettement par rapport à l’année précédente. Le mot-clé « Livre » reste bien représenté dans les matinales, en particulier sur France Inter, qui propose de nombreuses chroniques littéraires dans son 7/9 du week-end. Enfin, on peut noter la présence dans le Top 20 de mots-clés liés à la question européenne (« Union Européenne », « Grèce », « Crise économique »), ainsi qu’à la crise migratoire qui s’est intensifiée en 2015 (« Réfugié », « Immigré »).

Revenir au sommaire

À propos de cette étude

Les résultats publiés dans le cadre de cette étude ont été obtenus à partir des bases de données de la télévision et de la radio, constituées par l’Ina dans le cadre de sa mission de dépôt légal. La classification des invités selon leur secteur d’activité s’est appuyée sur l’analyse du thésaurus Ina. L’analyse des thématiques s’appuie sur les mots-clés ou tags renseignés par les documentalistes de l’Ina au moment de l’indexation des programmes radiophoniques. La grosseur des cases est proportionnelle au nombre d’occurrences du terme, sachant que plusieurs mots-clés peuvent être utilisés pour un même programme, ceci en fonction du nombre de thèmes abordés au cours de l’entretien.

Pour des raisons de temps de traitement documentaire des données à l’Ina, nous avons été contraints de prendre en compte l’année civile (janvier à décembre), et non la saison éditoriale des chaînes (septembre à juin). Par conséquent, l’étude inclut à la fois la saison éditoriale 2014/2015 et une partie de la saison 2015/2016.

Cette étude a été menée conjointement à l’Ina par Gautier Poupeau, architecte de données à la DSI, Axel Roche-Dioré et Clément Malherbe, chefs de projet au service Expertise, conseil et études de la DDEFC (Direction déléguée à l'Enseignement, la Formation et au Conseil).

--
Crédit photo :
Smorazam / Pixabay. Licence CC 0 1.0

Revenir au sommaire
Vous souhaitez nous apporter un complément, rectifier une information ? Contactez la rédaction