Les matinales de radio à la loupe

Article  par  Dominique FACKLER et CLéMENT MALHERBE  •  Publié le 13.10.2015  •  Mis à jour le 13.10.2015
Comment sont structurées les émissions de matinales de radio ? Qui invitent-elles ? De quoi parlent-elles ? Une étude menée par l'INA répond à ces questions.

Sommaire

À l’occasion des Rencontres Radio 2.0 2015, l’INA a présenté les principaux résultats d’une étude quantitative menée sur les émissions matinales des radios généralistes françaises (France Inter, Europe 1, RTL et RMC), qui sont les carrefours stratégiques de ces radios à la fois en termes d’audience et d’image, sur l’année 2014 (janvier à décembre).

Quelle est la structure d’une matinale ?

Dans un premier temps, l’étude examine la structure de grille des tranches matinales des quatre grandes radios, en différenciant la semaine et le week-end. En effet, pour ces quatre chaînes, la structure est légèrement différente entre la semaine (lundi au vendredi) et le weekend (samedi-dimanche). Par ailleurs, l’amplitude horaire est aussi différente (7h-9h pour « Le 7/9 » de France Inter et « RTL Matin », contre 6h-9h pour « Europe 1 Matin » et 6h-10h pour le « Bourdin Direct » de RMC). Cela explique que les résultats soient présentés en pourcentages du volume diffusé, et non en volume horaire. Il faut signaler également une autre particularité qui est la diffusion en simultanée de RMC sur BFM TV et l’absence d’entretiens dans la grille du week-end.


La structure de grilles des émissions matinales des radios généralistes en 2014, en semaine (en % du volume horaire)
La structure de grilles des émissions matinales des radios généralistes en 2014, en semaine (en % du volume horaire

« Bourdin Direct », la matinale de RMC, est principalement composée de journaux d’information (58 %), d’interviews (38 %) avec l’invité de Jean-Jacques Bourdin, et enfin d’une faible part de magazines (4 %). Les matinales des trois autres radios ont des profils plus semblables, avec en moyenne 50 % de leur offre répartie entre les journaux et les interviews. Dans ce groupe, « Europe 1 Matin » accorde une place plus importante aux journaux (42 %).

Après les journaux et les interviews, l’autre grand genre phare des matinales de France Inter, Europe 1 et RTL est la chronique avec respectivement 20 %, 31 % et 13 % de leur volume horaire de grille. On retrouve notamment dans cette catégorie les différents éditos (économique et politique principalement) et la revue de presse (6 % pour « le 7/9 » de France Inter et « Europe 1 Matin », contre 3 % pour « RTL Matin »). « RTL Matin » se distingue avec 20 % de son volume horaire composée de magazines. Avec 15 % de son temps de grille, le débat est un genre uniquement représenté sur « Le 7/9 » de France Inter. Il faut souligner enfin une plus grande diversité de programmes du côté de la matinale de RTL, avec des reportages, des témoignages, des programmes d’archives voire du zapping.

La structure de grilles des émissions matinales des radios généralistes en 2014, le week-end (en % du volume horaire)
La structure de grilles des émissions matinales des radios généralistes en 2014, le week-end (en % du volume horaire)

L’observation des structures de grille du week-end montre également une prédominance de la part accordée aux journaux et interviews (63 % du volume horaire pour Europe 1 et 54 % pour France Inter et RTL). En ce qui concerne les chroniques, c’est sur la matinale du week-end de RTL qu’elles occupent le plus l’antenne (38 % du temps), tandis que ses concurrentes restent à peu près au même niveau que pour la semaine (23 % pour France Inter et 21 % pour Europe 1).

Si les pourcentages sont relativement équivalents, on peut néanmoins relever quelques différences dans les thématiques de ces chroniques. En effet, pour « Le 7/9 » ce sont la santé et le jardinage qui dominent, tandis que les chroniques de la matinale d’Europe 1 le week-end ont principalement trait à la culture et au sport. De son côté, le « RTL Matin » du week-end fait la part belle à l’horoscope, à la cuisine ou aux loisirs. Enfin, seules France Inter et Europe 1 conservent une revue de presse durant leurs émissions matinales du week-end.
Revenir au sommaire

Qui sont les invités des matinales ?

Dans la deuxième partie de l’étude, nous avons analysé le profil des personnalités invitées dans les matinales, selon leur genre (hommes ou femmes) et leur secteur d’activité (politique, médias, art et culture, sciences, etc.) La classification des invités selon leur secteur d’activité s’est appuyée sur l’analyse du thésaurus Ina.

Secteurs d'activités des invités des émissions matinales des radios généralistes en 2014, en semaine
Secteurs d'activités des invités des émissions matinales des radios généralistes en 2014, en semaine



Sans surprise, ce sont les personnalités politiques qui dominent le classement des invités interviewés dans les matinales, totalisant la moitié du temps de parole des grilles de semaine, allant même jusqu’à 74 % de la durée d’antenne pour « Bourdin Direct ». Les politiques sont suivies par les personnalités du monde des médias, avec 15 % pour Europe 1 et 9 % pour RTL. Proportionnellement, cette dernière accorde cependant plus la parole aux personnalités du monde économique et de l’entreprise (11 %). Le secteur « Art et culture », avec 14 % de la durée d’antenne totale, est la 3ème profession la plus représentée dans les invités des matinales des radios généralistes. Plus d’un invité sur cinq du « 7/9 » de France Inter y travaille.

NB : les personnalités qui composent les catégories « médias », « sciences humaines », « médecine, santé », « sciences, recherche et université » sont majoritairement sollicités pour leur expertise.

Secteurs d'activités des invités des émissions matinales des radios généralistes en 2014, le week-end
Secteurs d'activités des invités des émissions matinales des radios généralistes en 2014,le week-end
Hormis RMC qui ne propose pas d’interviews le weekend, l’analyse du classement des personnalités invitées dans les matinales du samedi/dimanche des trois autres radios généralistes révèle la primauté du secteur culturel, avec en moyenne 40 % du temps d’antenne (plus de 44 % pour Europe 1). Les politiques arrivent en 2ème position, avec 30 % du volume horaire total. Sur les autres secteurs d’activité, d’importantes disparités apparaissent entre les chaînes, comme la quasi absence de personnalités issues du monde du sport pour France Inter, contre 32 % de représentants des sciences humaines. Avec seulement 7 % du temps d’antenne, les personnalités du secteur « économie et entreprise » sont relativement peu présentes dans les matinales du week-end. RTL leur accorde plus de place avec 11 % du temps d’antenne, contre 7 % pour France Inter et seulement 5 % pour Europe 1.

Au niveau de la répartition des invités selon leur genre, on constate sans surprise une très forte majorité d’hommes sur l’ensemble des radios sur la période étudiée. France Inter apparaît comme le « bon élève » avec près de 27 % de femmes parmi les invités de la semaine et 24 % le weekend. RMC se classe au second rang sur le plan de la parité, avec 20 % de femmes parmi les invités pour sa tranche de semaine. Enfin, Europe 1 et RTL sont proches avec une moyenne de 19 % d’invités femmes.

Répartition hommes / femmes des invités des émissions matinales des radios généralistes en 2014, en semaine
Répartition hommes / femmes des invités des émissions matinales des radios généralistes en 2014, en semaine



Répartition hommes / femmes des invités des émissions matinales des radios généralistes en 2014, le week-end
Répartition hommes / femmes des invités des émissions matinales des radios généralistes en 2014, le week-end

Ensuite, nous avons dressé la liste des personnalités les plus invitées au cours de l’année 2014. Elles sont 21 à comptabiliser au moins 12 passages toutes chaînes confondues soit une moyenne de une fois par mois. À l’exception de Laurent Berger (Secrétaire général de la CFDT), tous les membres de ce classement sont des politiques. Avec chacun 20 passages sur l’année, Stéphane Le Foll et Manuel Valls sont les deux personnalités les plus invitées dans les matinales des radios généralistes. Il est intéressant de noter que parmi les 21 personnalités politiques les plus conviées dans les matinales, une majorité (57 %) appartiennent à des partis de gauche (contre 38 % pour les membres de partis de droite). Une explication possible de cet écart pourrait être que les radios ont tendance à inviter davantage ceux qui sont aux pouvoir pour les interroger sur leur action politique. À noter que seulement quatre femmes figurent parmi ce classement.

Classement des personnalités les plus invitées dans les émissions matinales des radios généralistes françaises en 2014 (en nombre de passages)
Classement des personnalités les plus invitées dans les émissions matinales des radios généralistes françaises en 2014
Revenir au sommaire

De quoi parlent les matinales ?

Dans la dernière partie de l’étude, nous avons cherché à représenter les sujets ou plutôt les thématiques traitées par les invités dans les matinales. Cette analyse s’appuie sur les mots-clés ou tags renseignés par les documentalistes de l’INA au moment de l’indexation des programmes radiophoniques, à partir desquels il a été possible de dessiner un nuage de mots-clés des principales thématiques abordées dans les matinales. La grosseur des mots est proportionnelle au nombre d’occurrences du terme. Plusieurs mots-clés ou tags peuvent être utilisés pour un même programme, ceci en fonction du nombre de thèmes abordés au cours de l’entretien.

Nuage de mots

Logiquement, le premier mot-clé qui apparaît pour les quatre radios est « Politique intérieure ». Il est suivi du tag « Vie politique », utilisé pour qualifier les événements liés à la vie des partis politiques. En troisième position, on retrouve le tag « Politique économique » pour Europe 1, RMC et RTL. À noter qu’il n’apparaît seulement à la 5ème place pour « Le 7/9 » de France Inter. Europe 1 et RTL placent la « Politique sociale » au 4ème rang des thématiques les plus abordées dans leurs matinales. On relèvera également dans le top 20 des tags « Gouvernement » et « Nicolas Sarkozy » qui sont communs aux quatre radios. Les tags « Réforme », « Front National » et « Manuel Valls » se retrouvent également sur les matinales de France Inter, RMC et RTL. Enfin, les tags liés au terrorisme et/ou à l’islamisme sont communs aux quatre matinales, tout comme le tag « Conflit » utilisé pour qualifier les affrontements au Proche et Moyen-Orient.
Revenir au sommaire

À propos de cette étude

Les résultats publiés dans le cadre de cette étude ont été obtenus via Ina STAT, l’outil de suivi statistique de l’information télévisé et radiophonique de l’INA. Cet outil permet d’établir des comparaisons, de suivre les évolutions dans le temps, de dégager les grandes tendances de la couverture médiatique et au final, de nourrir la réflexion sur le traitement de l’information.

Cette analyse a été menée conjointement à l’INA par Dominique Fackler, responsable du traitement documentaire à la Direction déléguée aux Collections, en collaboration avec Gautier Poupeau, architecte de données à la DSI et Clément Malherbe, chef de projet au service Expertise, conseil et études.

--
Crédit photo : Flavijus / Flickr

Revenir au sommaire
Vous souhaitez nous apporter un complément, rectifier une information ? Contactez la rédaction