InaGlobal veille aux liens

Lu sur le web  par  La Rédaction INAGLOBAL  •  Publié le  10.02.2017  •  Mis à jour le 10.02.2017
Parce que l'information est précieuse et votre temps aussi.


Twitter entre stagnation de l’usage et pertes financières

Selon les chiffres issus de ses résultats annuels, le réseau social n’a enregistré en 2016 que 14 millions d’utilisateurs supplémentaires dans le monde, soit une croissance de 4 %. Si Twitter indique une croissance du nombre d’utilisateurs quotidiens pour chaque trimestre, il ne précise pas ce nombre, à l’inverse de Facebook et Snapchat. En 2016, Twitter a connu une croissance modérée de son chiffre d’affaires, mais ses pertes s’élèvent toujours à 457 millions de dollars.
 
À lire sur le Blog du modérateur


Les jeux Ubisoft gagnent en rentabilité

Bien que son chiffre d’affaires soit moindre que prévu, l’éditeur de jeux vidéo français peut se satisfaire de la rentabilité de ses jeux. Les anciennes licences, et notamment Assassin’s Creed qui a profité de la sortie du film, représentent 57 % des revenus sur les neuf derniers mois, soit 20 points de mieux par rapport à l’année précédente. Grâce aux contenus additionnels de ses jeux, Ubisoft fédère ses fans : 15 millions de joueurs enregistrés sur RainBow Six, et une augmentation de 150 % du nombre de joueurs sur The Division depuis la dernière mise à jour en octobre. Autre bonne nouvelle pour Ubisoft, l’eSport, autour de For Honor et RainBow Six, se porte bien, puisque la finale du championnat de ce dernier a réuni 4 millions de spectateurs, soit deux fois plus que la précédente édition.
 
À lire sur Les Échos


Wikipedia bannit le Daily Mail de ses sources

L’encyclopédie en ligne a pris la décision d’exclure le quotidien britannique Daily Mail de ses sources. La Fondation Wikimedia, qui gère Wikipedia, a expliqué que des rédacteurs anglais discutaient de la fiabilité du journal depuis 2015. La mauvaise réputation du Daily Mail concernant la vérification d’informations a motivé la décision de privilégier systématiquement d’autres sources. Cette décision apparaît très surprenante, car Wikipedia continue par ailleurs à mettre comme sources des médias décriés pour leur manque d’objectivité comme Russia Today et Fox News.
 
À lire sur The Guardian


Le déclin de la presse quotidienne est-il inéluctable ?

Au moment où La Voix du Nord prévoit un plan social qui supprimera 180 emplois, soit 30 % de ses effectifs, et que le New York Times expose ses incertitudes concernant son futur dans un rapport interne, la question de l’avenir de la presse quotidienne se pose. Pour Antoine de Tarlé, ancien président d’Ouest France Multimédia, la démarche du quotidien nordiste est symptomatique des difficultés économiques de son modèle dans un contexte de baisse de la diffusion du support papier. Le Times quant à lui constate que le marché publicitaire, dominé par Google et Facebook, ne permettra pas de se financer, et mise donc sur l’abonnement. Le basculement vers un modèle payant pour la presse en ligne impose de délaisser la reprise d’informations accessibles partout gratuitement et se concentrer sur la sélection et lé vérification des informations. D’autant plus que la PQN doit investir pour disposer d’équipes rédactionnelles compétentes, et la PQR doit faire face aux petits sites d’informations qui peuvent fonctionner avec très peu de moyens.
 
À lire sur Telos


Google veut retenter sa chance en Chine pour implanter son Play Store

Depuis le conflit qui l’a opposé aux autorités de régulation chinoises en 2010, Google tente de réintégrer le plus grand marché de smartphones du monde. Netease, deuxième firme de jeux en ligne du pays, a approché Google pour former une coentreprise visant à lancer le Play Store en Chine. Si le nombre de smartphones Android explose, les applications web de Google restent bloquées, forçant les utilisateurs à se tourner vers des portails d’applications qui copient le Play Store, et véhiculent parfois des contenus malveillants. Les autorités chinoises ont décrété que ces magasins d’applications, ainsi que ceux étrangers comme l’Apple Store, devront s’enregistrer officiellement pour lutter contre les activités illégales. Derrière ce principe se cache le spectre de la censure, car les règles d’enregistrement imposent aux stores de garder la trace des activités des utilisateurs pendant 60 jours et de signaler les contenus illégaux à la police.
 
À lire sur Mashable


RMC établit son record d’audience grâce au sport

Enregistrant un nouveau record d’audience lui permettant de devancer notamment Europe 1, RMC rencontre un franc succès sur la tranche seize heures-minuit grâce à sa programmation sportive. Le Moscato Show atteint 1 081 000 auditeurs entre 16h et 18h, soit 425 000 de plus qu’Europe 1. Le changement de grille à la rentrée de septembre explique ce succès selon la direction. La nouvelle émission Team Duga (18h-20h) réunit 874 000 auditeurs, 184 000 de mieux qu’Europe 1. Sur l’ensemble de la tranche seize heures-minuit, RMC capte 1 821 000 auditeurs.
 


Le Wall Street journal réduit sa présence en Europe

Le quotidien économique, détenu par Rupert Murdoch, est à l’orée d’un vaste plan de réorganisation qui doit amener à une réduction des dépenses, notamment par la fermeture de certains de ses bureaux. La rédaction de Budapest sera très probablement la première concernée, suivie de Madrid et Varsovie. Des fermetures en Asie sont également à prévoir, alors que le Wall Street Journal va miser sur le mobile, fort de son million d’abonnés numériques.
 
À lire sur Les Échos


Contre les fake news Facebook et Google s’associent aux médias français

Fortement mis en cause suite à l’élection de Donald Trump, Google s’est associé avec l’AFP, BuzzFeed News et Le Monde pour composer une initiative de fact-checking national baptisée CrossCheck. De son côté, Facebook s’est aussi associé à des médias pour réduire la part de fausses informations et de fausses rumeurs qui apparaissent sur son réseau. CrossCheck aura un site web dédié où les lecteurs pourront poser leurs questions relatives à des sites douteux. Les médias partenaires produiront leurs propres contenus à partir des informations recueillies.
 
À lire sur Nieman Lab


Le Décodex du Monde fait face à ses premières critiques

Lancé par Le Monde depuis quelques jours, Décodex est déjà remis en cause. Daniel Schneidermann, notamment, critique cet outil de classification des sites selon leur fiabilité supposée. S’il rappelle que Décodex ne convaincra pas les lecteurs qui ne croient plus les médias traditionnels, écueil partagé par toutes les initiatives de fact-checking, Daniel Schneidermann pointe le fait que ce label apposé par Le Monde aura au contraire pour effet de conforter ceux qui pensent que la vérité se trouve ailleurs qu’auprès des « médias du système ». Mais pour lui, le plus grave est que le quotidien se pose en juge et partie avec Décodex, et qu’il a tendance à mettre sur un piédestal les autres médias français où les journalistes ont la carte de presse et plus globalement les médias qui partagent sa ligne politique.
 
À lire sur Libération

 
Vous souhaitez nous apporter un complément, rectifier une information ? Contactez la rédaction