Éditeurs de presse et GAFA : les espoirs de rentabilité perdus

Lu sur le web  par  Alexandre FOATELLI  •  Publié le  15.03.2017  •  Mis à jour le 15.03.2017
Il y a un an, les services tels qu’Instant Articles sur Facebook, Apple News et les Google Accelerated Mobiles Pages promettaient de faciliter la monétisation des articles en ligne. Or, selon un rapport du Digital Content Next (DCN), représentant entre autres NCB Universal, le Financial Times et le New York Times, ces services dits de contenus distribués n’auraient rapporté que 7,7 millions de dollars par groupe en moyenne. Ces revenus publicitaires ne représentent que 14 % des recettes. En excluant les revenus liés à la vidéo captés principalement par NBC, la presse écrite a généré en moyenne que 1,2 millions de dollars par éditeur. Une maigre compensation, alors que les titres de presse fournisse gratuitement un trafic rentable pour les plateformes de Google, Facebook et Apple.
 
À lire sur Le Nouvel Économiste
Vous souhaitez nous apporter un complément, rectifier une information ? Contactez la rédaction