Anba Muscu devient hebdomadaire

Article  par  Théo CORBUCCI  •  Publié le 08.10.2010  •  Mis à jour le 11.10.2010
Le journal russe arabophone Anba Muscu vient de fêter son premier anniversaire. Et il en profite pour passer à une périodicité hebdomadaire.
Détenu et dirigé par l'agence de presse RIA Novosti, elle-même sous la tutelle du ministère de la Presse et de l'Information russe, Anba Muscu (plus connu sous sa version anglophone, The Moscow News) a été lancé en 1969 et a cessé de paraître en 1992, principalement suite à l'effondrement de l'URSS et à la chute des ventes qui s'en est ensuivie. Cela fait maintenant un an que sa publication a repris, d'abord de manière mensuelle puis bi-mensuelle. En devenant un hebdomadaire, le journal souhaite accroître son lectorat et s'imposer dans un paysage médiatique hautement concurrentiel. Cette nouvelle périodicité sera effective aux Emirats Arabes Unis, et ne devrait pas tarder à être généralisée à toute la zone.
 
Anba Muscu est distribué dans 13 pays à travers le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord, principalement en supplément de certains quotidiens nationaux. Depuis peu, le journal commence à faire son apparition en kiosque et se vend seul. Selon RIA, sa diffusion globale se chiffrerait à 190 000 exemplaires, dont 40 000 aux seuls Emirats Arabes Unis. Il est également disponible à Londres (environ 10 000 exemplaires par mois) et en Russie.
 
Pour Svetlana Mironiouk, rédactrice en chef de RIA, « La version modernisée d'Anba Muscu est actuellement l'unique édition arabophone sur la Russie. Le journal est différent de celui qui paraissait aux temps de l'Union soviétique… C'est en quelque sorte un journal arabe avec une âme russe ». Mais, surtout, « Anba Muscu se veut, somme toute, une plate-forme du dialogue russo-arabe ».
 
Car cela semble bien être la vocation principale du journal, comme le concède Daniel Levy, membre du think-tank New America Foundation à The National : « Cela fait partie d'un projet de réaffirmation de la Russie sur la scène internationale », et plus particulièrement au Moyen-Orient. Celui-ci a d'ailleurs très probablement débuté en mai 2007, avec le lancement de la chaîne d'information en continu Rusiya Al-Yaum, petite sœur arabophone de Russia Today, toutes deux propriétés de RIA et, donc, de l'Etat.
 
L'actualité de ces derniers jours semble également corroborer cette analyse (voir à ce propos la revue de presse ci-dessous). RIA considère quant à elle ses nouveaux lancements comme de véritables « succès », et ne compte pas s'arrêter au monde anglophone et arabophone : l'agence prévoit de relancer Moskovskie Novosti en russe dès janvier ou février 2011, en partenariat avec la maison d'édition Vremia Novostiei.
 
--
Voir en ligne :
 
- Sur Anba Muscu
 
 
 
 

- Sur la « réaffirmation » de la Russie au Moyen-Orient et en Afrique du Nord
 
 
 
Vous souhaitez nous apporter un complément, rectifier une information ? Contactez la rédaction