L’Italie punit WhatsApp pour avoir trompé ses utilisateurs

Lu sur le web  par  Alexandre FOATELLI  •  Publié le  16.05.2017  •  Mis à jour le 16.05.2017
Lors d’une mise à jour en août 2016 de ses conditions d’utilisations, WhatsApp autorisait et sollicitait le partage de données de ses utilisateurs (numéro de téléphone, opérateur, etc) avec Facebook, propriétaire de l’application de messagerie. Si l’ensemble des Cnil européennes avaient critiqué cette mesure, l’autorité de la concurrence italienne a décidé de sanctionner WhatsApp d’une amende de 3 millions d’euros au terme d’une enquête lancée en octobre 2016. Elle a estimé que WhatsApp faisait croire aux utilisateurs qu’ils étaient obligés d’accepter le partage pour continuer à utiliser l’application.
 
À lire sur Numerama
Vous souhaitez nous apporter un complément, rectifier une information ? Contactez la rédaction