InaGlobal veille aux liens

Lu sur le web  par  La Rédaction INAGLOBAL  •  Publié le  11.08.2017  •  Mis à jour le 11.08.2017
facebook
Parce que l'information est précieuse et votre temps aussi.


Avec Watch, Facebook remet la vidéo en avant
 
Facebook croit, plus que jamais, à la vidéo. Le réseau social a dévoilé sa prochaine fonctionnalité, Watch, qui mettra en avant des contenus produits par des partenaires tels que Mashable, Tastemade et Condé Nast. Le nouveau service est pensé pour permettre aux usagers de trouver de nouveaux programmes qui pourraient leur plaire. Facebook reproduit avec Watch ce que YouTube avait fait en 2012 en invitant des médias tiers à produire du contenu pour sa plate-forme. De ce fait, Facebook semble vouloir entrer en concurrence avec le service de YouTube.
 
À lire sur Digiday
 
 
Ces médias partisans qui prospèrent sur Facebook
 
Il est quasiment impossible de naviguer sur Facebook sans en croiser : les contenus produits par des médias américains partisans de gauche et de droite, certains bien installés et reconnus et d'autres nouvellement arrivés, pullulent. Leurs pages et leurs publications comptabilisent des millions de like et de commentaires. Le réseau social est devenu leur champ de bataille et leur gagne-pain. Le contenu qu'ils mettent en avant ne se limite pas à des fake-news, loin de là, et certains produisent de l'information de qualité. Du texte, des vidéos, tout est calculé et produit précisément pour attirer les lecteurs et inciter au partage. Certains acteurs progressent de façon extrêmement rapide tandis que d'autres chutent inéxorablement. Leur activité est représentative à bien des niveaux de la tradition du journalisme outre-atlantique.
 
À lire sur Buzzfeed
 
 
Disney contre Netflix, prochain duel au sommet du streaming vidéo ?
 
L'annonce a fait l'effet d'un coup de tonnerre dans l'industrie du divertissement. Disney a déclaré ne pas vouloir renouveller son accord de distribtuion avec Netflix qui arrive à échéance fin 2018. Dans le même temps, le groupe a indiqué qu'il était en train de développer sa propre plateforme de streaming. Celle-ci devrait voir le jour en 2019 et proposera ainsi les futures productions Disney. Elle rejoindra le service de streaming développé pour ESPN, groupe de chaînes centrées sur le sport appartenant à Disney et qui doit voir le jour dans le courant de l'année 2018.
 
À lire sur le blog de Jérôme Marin hébergé par le site du Monde
 
 
Netflix a procédé à sa première acquisition : un éditeur de comic-books
 
Netflix a annoncé hier sa première acquisition : Millarworld, société éditrice de comic-books, fondée en 2004 par le scénariste Mark Millar et achetée pour une somme inconnue. L'auteur écossais a déjà vu plusieurs de ses créations être portées sur grand écran (Wanted, Kick-Ass, Kingsman) et n'a jamais caché sa volonté d'écrire des bandes-dessinées pour en vendre les droits d'adaptation par la suite. Cette acquisition met ainsi à portée des mains de Netflix une quantité importante d'histoires qui pourraient être adaptées en séries ou en long-métrages et qui sortent des univers super-héroïques habituels. La plate-forme a récemment contribué à porter sur écran les histoires de plusieurs personnages de l'éditeur Marvel. Netflix souhaite visiblement de prendre un peu d'indépendance.
 
À lire sur le site du Figaro
 

La vidéo est-elle l'avenir du texte ?
 
Il est aujourd'hui (presque) impossible de lire un article sur Internet sans avoir une vidéo qui se lance automatiquement sur la page. De nombreux médias annoncent tour à tour leur volonté d'entreprendre un pivot vers la vidéo. Il est vrai que la plupart des contenus ne sont pas très intéressant et peuvent gâcher la lecture des articles. Mais dans le même temps, il est aussi très fréquent que la plupart des lecteurs ne dépassent pas les premiers paragraphes d'une longue enquête. Aujourd'hui, une grande partie des vidéos produites pour les réseaux sociaux correspondent, tant en terme de contenu qu'en temps de visionnage, aux quelques lignes lues par les visiteurs d'un site. Il s'agit d'une évolution du texte vers la vidéo qui nécessitera le travail coordonné de plusieurs métiers et qui, à terme, donnera naissance à des formats immersifs. C'est en tout cas l'enjeu de cette transformation.
 
À lire sur Recode
 

Contre la désinformation, Facebook met en place une nouvelle fonctionnalité
 
Facebook continue son combat contre la désinformation après avoir été pointé du doigt à de nombreuses reprises pour son rôle dans la diffusion et l'épidémie de fake news observée durant l'élection présidentielle américaine. Le réseau social a développé une nouvelle fonctionnalité qui proposera aux usagers qui voient un article partagé dans leur flux d'actualité de lire d'autres articles relatifs au même sujet. Elle apparaîtra pour les contenus qui ont été signalés comme douteux par les partenaires fact-checker de Facebook mais aussi pour des contenus viraux tout à fait légitimes. La plate-forme, en plus de l'ajout de cette fonction, commence à payer les médias et organisations associés dans la détection et la vérification des articles suspects.
 
À lire sur le site du Wall Street Journal
 
Vous souhaitez nous apporter un complément, rectifier une information ? Contactez la rédaction