InaGlobal veille aux liens

Lu sur le web  par  La Rédaction INAGLOBAL  •  Publié le  14.10.2016  •  Mis à jour le 14.10.2016
Parce que l'information est précieuse et votre temps aussi


Google et Hachette divorcent

La firme américaine ne reconduira pas l’accord signé en 2010 avec l’éditeur à propos de la numérisation des livres épuisés.

À lire sur La Lettre de l’Audiovisuel


Canal + tente de retenir ses abonnés…et d'en attirer d’autres

Alors que la fin de l’année et les fêtes de Noël se profilent, le directeur général de la filiale audiovisuelle de Vivendi, Maxime Saada, a dévoilé de nouvelles offres d’abonnement pour Canal +. Celles-ci se veulent moins chères avec un prix d’entrée inférieur à 20 euros, et plus souples pour s’adapter aux clients. Cette nouvelle stratégie a pour but de stopper l’hémorragie des abonnements et même de doubler leur nombre en 2017.

À lire sur Les Échos


Aux États-Unis la collecte de données personnelles remise en cause ?

Une proposition de la Commission fédérale des communications, aux Etats-Unis, veut mettre un frein sérieux la collecte de données personnelles par les fournisseurs d’accès à Internet. Avec cette proposition, les FAI devront avertir les consommateurs de quelles données seront collectées et surtout obtenir leur agrément pour le faire. Une mesure qui inquiète les acteurs concernés, opérateurs et annonceurs, qui pensent que cela va anéantir le marché de la publicité sur leurs plates-formes au profit de Facebook et Google, qui ne seront pas concernés.

À lire sur Digiday



Les failles de Facebook dans la vérification de l’information

En mai dernier, Facebook a reçu des plaintes concernant la partialité politique de l’équipe éditoriale de Trending, son module permettant de mettre en avant les sujets d’actualité les plus populaires. Du coup, la firme a décidé de mettre à pied ses équipes au profit d’ingénieurs, qui n’ont plus les mêmes attributions en termes de vérification des informations mises en avant par les algorithmes. Le Washington Post a, durant près d’un mois, analysé les sujets relayés par Trending, et a relevé une part non négligeable de fausses rumeurs. Et ce alors que Facebook est une source d’information privilégiée par les internautes.

À lire sur The Washington Post


Associer qualité journalistique et valeur économique

Contrairement à la télévision, où l’attribution des pages de publicité est faite en fonction des programmes, les annonces sur les sites d’information en ligne ne sont pas corrélées à la qualité des articles. Le seul élément pris en compte est le placement des modules publicitaires sur le site. Lier la valeur des espaces de publicités à la qualité des contenus serait un bon moyen pour les éditeurs de presse de mieux valoriser financièrement les articles de fond.

À lire sur Medium



L’enjeu des mesures de performance des publicités pour les réseaux sociaux


Alors que Facebook a eu tendance à gonfler le nombre de vues de ses publications vidéos, les autres réseaux tels que Twitter, Snapchat ou encore Pinterest ont recours à des sociétés spécialisées de mesure de performance des annonces publicitaires. La capacité à mesurer l’impact des publicités est importante pour rassurer les annonceurs et pouvoir attirer les revenus qui s’y rapportent, et qui sont essentiels au modèle économique des réseaux sociaux. Petit tour d’horizon des stratégies mise en place par ces derniers.

À lire sur Digiday


Les équipes de campagne de Clinton et Trump manipulent les réseaux sociaux


À la suite du deuxième débat de l’élection présidentielle américaine, Twitter et Facebook ont été submergés par les posts pro-Trump et pro-Clinton. Sauf que tous ces messages n’ont pas été viraux par eux-mêmes, mais ont été propulsés par les équipes de campagne des deux candidats. Ces dernières indiquent à leurs supporters ce qu’il faut partager, et à quel moment.  

À lire sur The Washington Post


Hollywood et la Chine se rapprochent de plus en plus

Steven Spielberg vient d’annoncer un partenariat avec le géant chinois du commerce en ligne Alibaba. Cet accord permettra la diffusion et le merchandising en Chine des films produits par le réalisateur de Jurassic Park. Une nouvelle étape dans le rapprochement entre les studios hollywoodiens, qui cherchent à s’implanter sur un marché en forte croissance, et leurs homologues chinois qui espèrent ainsi augmenter son influence dans les productions américaines.

À lire sur
Le Monde

Vous souhaitez nous apporter un complément, rectifier une information ? Contactez la rédaction