Et si la croisade de Facebook contre les fake news était vouée à l’échec ?

Lu sur le web  par  Alexandre FOATELLI  •  Publié le  17.05.2017  •  Mis à jour le 17.05.2017
Selon Christian Winthrop, éditeur du site d’actualité locale Newport Buzz, lorsque Facebook tente d’inciter ses utilisateurs à ne pas partager une fake news, c’est le contraire qui se produit. Quand un article du Newport Buzz a été signalé par Facebook comme étant faux, les sites à tendance conservatrice voire d’extrême droite s’en sont emparés et ont poussé au partage massif. De plus, le signalement d’un article en tant que fake arrive bien souvent après que la fausse information soit devenue virale. À l’heure actuelle, Facebook ne communique aucun chiffre permettant de mesurer l’impact, positif ou non, de son système de signalement des fake news.
 
À lire sur The Guardian
Vous souhaitez nous apporter un complément, rectifier une information ? Contactez la rédaction