Web Platform Docs : le site du W3C pour développer un Web meilleur

Article  par  Erwan LE GAL  •  Publié le 30.10.2012  •  Mis à jour le 30.10.2012
[ACTUALITÉ] Le W3C a annoncé le lancement de Web Platform Docs, un site communautaire de référence sur les standards du Web. 
Considéré comme le principal inventeur du World Wide Web et aujourd’hui président du World Wide Web Consortium (W3C), organisme qu’il a fondé et qu'il préside, Tim Berners-Lee est apparu le 8 octobre 2012 dans une vidéo pour annoncer le lancement d’un nouveau site, Web Platforms Docs. Pensé pour les développeurs et soutenu par les principaux acteurs et éditeurs du Web comme Google ou Adobe, Web Platforms Docs veut devenir la source de documentation la plus complète et la plus fiable sur les standards actuels du Web.


Depuis sa création en 1994, le W3C s’attache à normaliser et à gérer les principaux standards du Web. « Nous avions déjà mis à la disposition des concepteurs et des développeurs ce type de matériel, mais cette fois, c'est un projet à bien plus grande échelle, en particulier en ce qui concerne la documentation » a expliqué Ian Jacobs, directeur du marketing et de la communication du W3C.

En lançant cette plateforme, l’objectif du W3C est double : créer une base de données de référence, puis s’assurer qu’elle reste à jour grâce à la contribution des développeurs. Web Platform Docs entend ainsi devenir le tiers de confiance en matière de développement Web : un guichet unique pour s'informer sur les technologies Web, ses normes et ses standards. Les développeurs pourront accéder à de nombreuses ressources, comme des tutoriels ou des vidéos, mais aussi contribuer et mettre à jour la documentation, en mode Wiki.
 
« Jusqu’alors, les développeurs qui utilisaient HTML 5, CSS ainsi que d’autres technologies de l’Open Web Platform devaient consulter de nombreux sites pour comprendre comment utiliser ces technologies et les rendre interopérables entre navigateurs, OS et terminaux. Ce qui était chronophage et augmentait, dans la plupart des cas, le coût des développement », détaille le W3C dans un communiqué.

Alors que les standards et les technologies utilisées sur la Toile se multiplient et se complexifient, il est plus que jamais nécessaire de préserver les standards et la compatibilité entre navigateurs. Adobe, Facebook, Google, HP, Microsoft, Mozilla, Nokia et Opera ne s’y sont pas trompés. Tous se sont associés au projet du W3C (fondation indépendante et à but non-lucratif), soit financièrement, soit en enrichissant le site de leurs bonnes pratiques. Les éditeurs ont évidemment tout intérêt à promouvoir un Web - dont ils dépendent - de meilleure qualité, qui s’affiche rapidement sur n’importe quel navigateur ou support. Alors qu'auparavant les équipes dédiées à la documentation étaient relativement petites et avaient ont du mal à suivre le rythme rapide auquel évoluent les standards, la plateforme leur permettra un développement plus rapide et plus efficace.

--
Crédit illustration :
Copie d'écran Web Platform Docs
Vous souhaitez nous apporter un complément, rectifier une information ? Contactez la rédaction