Focus sur Nintendo

Statistique  par  Vincent SARRAZIN  •  Publié le 20.12.2011  •  Mis à jour le 20.12.2011
Photographie d'une peinture murale représentant Mario
Créé en 1889, Nintendo est aujourd'hui le principal acteur du marché des jeux vidéo. Mais malgré des succès indéniables ces dernières années, la société connaît actuellement des difficultés qui montrent la rigidité de son modèle économique et pourraient remettre en cause sa position de leader.

Sommaire



À l'origine fabriquant de cartes à jouer - les Hanafuda - (fournissant même la famille impériale japonaise), Nintendo a su en quelques décennies s'imposer comme l'acteur majeur de l'industrie des jeux vidéo. Le lancement de la NES aux USA en 1985 lui permit de conquérir le marché occidental en proposant une console simple d'utilisation et dotée d'un contrôleur innovant : la manette[+] NoteLa manette, ou gamepad, est un contrôleur de forme rectangulaire pourvu de boutons; elle s'oppose entre autres au joystick,ou « manche à balai », contrôleur dominant dans les années 1980. Source : site GameInformer. X [1]. La sortie du Game Boy en 1989 a fait de Nintendo le leader indétrônable du marché des consoles portables, rang qu'il conserve aujourd'hui[+] NoteBien que ce leadership soit aujourd'hui contesté par un marché alternatif, celui des smartphones. X [2]. Après plusieurs générations de consoles de salon qui peinent à s'imposer face à la concurrence de Sony et Microsoft,  Nintendo renoue avec le succès en 2006 avec la sortie de la Wii et l'élargissement du marché des jeux vidéo à son profit.

 

Répartition des ventes de consoles de salon dernière génération
entre Nintendo, Sony et Microsoft

Nintendo : numéro un des consoliers et éditeurs de jeux

** Source : site VGChartz, consulté le au 01/10/2011[+] NoteSur l’ensemble des consoles présentées ici, seules trois d'entre elles sont toujours produites (la DsiXL, la 3DS et la Wii). Il a également été choisi de se restreindre aux principaux modèles : les déclinaisons de consoles comme la Dsi ou le Game Boy Pocket, par exemple, possèdent la même architecture technique que la console qu'elles déclinent. Ce ne sont donc pas de "nouvelles consoles", au sens technique.X [3]


Nintendo est en 2011 l’éditeur de jeux vidéo générant le plus gros chiffre d’affaires, une position qu’il occupe également sur le marché de la vente de consoles.

Cette double spécialisation est indubitablement la marque de fabrique de Nintendo : alors que les consoliers concurrents (Microsoft et Sony) misent sur les jeux produits par des développeurs externes, les jeux les plus vendus sur les consoles Nintendo sont ceux produits en interne par la firme. Ainsi, la sortie d’une nouvelle console de Nintendo est toujours accompagnée de ses jeux, mettant en scène les égéries traditionnelles de la marque (Mario, Link, Donkey Kong...).
 
Répartition sur les 20 jeux les plus vendus par console entre jeux produits
en interne par le constructeur et jeux produits par un éditeur externe

L’éditeur, après avoir connu une période de très forte croissance entre 2006 et 2009 connaît actuellement une baisse de son chiffre d’affaires (-29 % sur l’année fiscale 2010/2011) avec des pertes estimées à 940 millions d'euros pour le premier semestre 2011. Cette baisse s’explique principalement par la chute de ses ventes de consoles (en 2010, -23 % pour la Wii et -33 % pour la DS) mais aussi par le mauvais démarrage de la 3DS, sortie au printemps 2011[+] NoteLe 12 août 2011, à quelques mois seulement de la sortie de la 3DS, Nintendo a dû consentir à une baisse de prix de 30 % sur sa dernière console portable afin d’en redynamiser les ventes.X [4]. La prochaine console de salon de Nintendo, la Wii U, est prévue pour 2012 mais n'a jusqu'ici pas réussi à convaincre les professionnels de sa capacité à réitérer l'exploit de la Wii.

Évolution du chiffre d'affaires de Nintendo entre 2002 et 2011 (en millions de yens)
Revenir au sommaire

La stratégie territoriale de Nintendo

La stratégie territoriale de Nintendo, en multipliant les filiales nationales et en les spécialisant sur leur territoire, a fait l'objet d'attaques de la part de la Commission européenne, qui a reproché à la société de cloisonner volontairement les marchés et de limiter l'importation de ses produits pour maintenir des prix artificiellement hauts.

Filiales régionales
Continent Nom de la filiale Zone de distribution
Amérique
 
Nintendo of America Inc. U.S.A.
Nintendo of Canada Ltd. Canada
     
Europe
      
Nintendo of Europe GmbH Europe/Allemagne/Afrique
Nintendo France S.A.R.L. France
Nintendo Benelux B.V. Benelux
Nintendo Ibérica S.A. Portugal
Nintendo España Espagne
Nintendo Italia Italie
Nintendo UK Royaume-Uni
     
Océanie Nintendo of Australia Pty. Ltd. Océanie
     
Asie
 
Nintendo of Korea Co., Ltd. Corée
Nintendo Phuten Company Ltd. Taïwan
     
Partenariats de distribution
Entreprise partenaire Zone de distribution Siège social
Latamel, Inc. Amérique Centrale, Amérique du Sud Miami, U.S.A.
Core Gaming Systems (Pty) Ltd. Afrique du Sud, Botswana, Lesotho,
Mozambique, Namibie, Swaziland,
Zambie, Zimbabwe
Sandton, Afrique du Sud
Active Boeki K.K. Bahreïn, Koweït, Oman, Qatar,
Arabie Saoudite, Émirats Arabes Unis,
Indonésie, Malaisie, Philippines,
Singapour, Thaïlande
Kobé, Japon
Mani Ltd. Hong Kong, Macao Tsimshatsui, Hong Kong
Stadlbauer Marketing GmbH Autriche, Croatie, Hongrie, Pologne,
Slovaquie, Slovénie
Bergheim, Autriche
Nortec Multimedia Chypre, Grèce, Turquie Istanbul, Turquie
Conquest entertainment Rép. Tchèque,  Prague, Rép. Tchèque
Bergsala A.B. Islande, Norvège, Suède Kungsbacka, Suède
Bergsala A.S. Danemark Copenhague, Danemark
Amo Oy Finlande Helsinki, Finlande
Noviy Disk Russie Moscou, Russie
Waldmeier AG Suisse Neuendorf, Suisse
     
Partenariats spéciaux
iQue Ltd. Joint venture avec l'entrepreneur Chinois Wei Yen pour la
Commercialisation de produits exclusifs au marché chinois
(Depuis 2002)
 



Afficher
Carte des filiales Nintendo sur une carte plus grande
Revenir au sommaire

Une myriade de studios internes et associés

Le nombre de studios 1st party (internes) et 2nd party (externes avec contrat d'exclusivité) est emblématique du modèle de développement de la société. Une large part est accordée dans la production aux licences phares, gravitant autour de l'univers de Mario ou Pokémon (dont les droits sont codétenus par Nintendo, Creatures Inc. et Game Freak).

Studios de développement internes
Studio
Bureaux
Principaux jeux produits
Nintendo EAD
Kyoto, Japon
Licences majeures Nintendo : Mario, Zelda, Mario Kart, F-Zero, Star Fox, Animal Crossing, Wii sports, Nintendogs …
Intelligent Systems Ltd.
Kyoto, Japon
Séries Wario Ware (avec SPD), Paper Mario,
Advance Wars, Fire Emblem. Super Metroid
NSD
Kyoto, Japon
Responsables de l'extension modem pour la
Super NES en 1995. Développe des jeux autour de la licence Pokémon.
SDD
Kyoto, Japon
Série Brain Age
SPD
Kyoto, Japon
Série Wario Ware (avec Intelligent systems)
Monolith Soft Inc.
Tokyo, Japon
Série Xenosaga
ND Cube Ltd.
Tokyo, Japon
Wii party
HAL Laboratory Inc.
Tokyo, Japon
Série Kirby, série Super Smash Bros.
Brownie Brown
Tokyo, Japon
Sword of Mana, Mother 3
Creatures Inc.
Tokyo, Japon
Jeux autour de la licence Pokémon,
Jeux de cartes Pokémon
Retro Studios
Austin, Texas
Série Metroid Prime
NST
Redmond,
Washington
Jeux développés pour le marché américain (Ridge Racer, 1080°)
 
Studios externes ayant passé un contrat d'exlusivité pour les consoles Nintendo
Alpha Dream
Tokyo, Japon
Série Mario&Luigi
Ambrella
Tokyo, Japon
Jeux autour de la licence Pokémon
Camelot SP
Tokyo, Japon
Séries Shining Force, Mario Golf, Mario Tennis
GameFreak
Tokyo, Japon
Série originale Pokémon
Genius Sonority
Tokyo, Japon
Jeux autour de la licence Pokémon
Noise Inc.
Tokyo, Japon
Série Custom Robo, exclusive au marché
Japonais
Paon
Tokyo, Japon
Jeux autour de la licence Donkey Kong
Skip Ltd.
Tokyo, Japon
Série Art Style
Good-Feel Ltd.
Kobe, Japon
Jeux éducatifs
Monster Games Inc.
Northfield, Minnesota
Jeux de courses de voitures (Nascar Heat, Excite truck)
Next Level Games
Vancouver,
Canada
Série Mario Smash Football

Revenir au sommaire

En savoir plus


Résumé de la vidéo : il y a 20 ans, sortait dans le commerce la première console de jeu vidéo de poche à cartouche interchangeable, la Game Boy du japonais Nintendo, une révolution pour les enfants de l'époque et un tremplin pour l'industrie du divertissement. La Game Boy fut lancée au Japon, où les jeunes Nippons étaient déjà des férus de jeux sur TV grâce à Nintendo et à sa console de salon "Famicon". Reportage à Tokyo.

Références :
Daniel ICHBIAH, La saga des jeux vidéo, Pix'n Love, 2009.
  1. chapitre 3 (pp53-71) : « Super Mario ».
  2. chapitre 19 (pp337-353) : « Pokemon ».
  3. chapitre 24 (pp429-459) « Wii ».
--
Crédits photos :
- Logo de Nintendo / site de la société ;
- Photo de Satoru Iwata par markrabo / Flickr ;
- Photo de Shigeru Miyamoto par PopCultureGeek.com / Flickr ;
- Carte à jouer Hanafuda par Matt loves kicks / Flickr.
Revenir au sommaire
  • 1. La manette, ou gamepad, est un contrôleur de forme rectangulaire pourvu de boutons; elle s'oppose entre autres au joystick,ou « manche à balai », contrôleur dominant dans les années 1980. Source : site GameInformer.
  • 2. Bien que ce leadership soit aujourd'hui contesté par un marché alternatif, celui des smartphones.
  • 3. Sur l’ensemble des consoles présentées ici, seules trois d'entre elles sont toujours produites (la DsiXL, la 3DS et la Wii). Il a également été choisi de se restreindre aux principaux modèles : les déclinaisons de consoles comme la Dsi ou le Game Boy Pocket, par exemple, possèdent la même architecture technique que la console qu'elles déclinent. Ce ne sont donc pas de "nouvelles consoles", au sens technique.
  • 4. Le 12 août 2011, à quelques mois seulement de la sortie de la 3DS, Nintendo a dû consentir à une baisse de prix de 30 % sur sa dernière console portable afin d’en redynamiser les ventes.
Vous souhaitez nous apporter un complément, rectifier une information ? Contactez la rédaction