Amazon rachète Lovefilm et diversifie ses activités en Europe

Article  par  Matthieu HERVE  •  Publié le 26.01.2011  •  Mis à jour le 28.01.2011
[ACTUALITÉ]  Amazon a annoncé vouloir acquérir la société britannique Lovefilm, spécialiste en Europe de la location de film, venant ainsi concurrencer Netflix sur ce marché.
Le 20 janvier dernier, le géant américain de la vente en ligne Amazon a annoncé vouloir acquérir la société britannique Lovefilm. Cette dernière propose un service de location de films expédiés par courrier, ainsi qu'une plateforme de vidéos à la demande (VOD), suivant des formules d’abonnement relativement attractives, sur une zone couvrant le Royaume-Uni, l’Allemagne, la Suède, la Norvège et le Danemark.

Depuis 2008, Lovefilm n’a plus à subir la concurrence d'Amazon sur cette zone, ayant racheté la base clients du géant américain en Allemagne et au Royaume-Uni pour la location de DVD. En retour, les accords passés à l’époque ont permis à Amazon de détenir 42 % des parts de Lovefilm. Le géant américain envisage donc de racheter le reliquat d’actions et de contrôler les activités et le marché de la société britannique.

Aucune information n’a été fournie sur le montant de la transaction, mais certaines sources évoquent la somme de 200 millions de livres sterling (environ 236 millions d'euros). Le distributeur américain espère conclure cette opération dans les prochaines semaines, une fois obtenue l'approbation des autorités de régulation. « L'accord est gagnant pour les membres qui aiment Lovefilm pour sa qualité, son choix, sa simplicité et son innovation, » estime Simon Calver, directeur de la société. « Avec le soutien sans faille d'Amazon, nous pouvons améliorer significativement leur expérience  en Europe ».  Greg Greeley, vice-président d’Amazon pour la zone Europe, a quant à lui déclaré qu’ « Amazon et Lovefilm ont noué une solide relation de travail depuis que celle-ci est en charge des activités de vente de DVD pour Amazon Europe, et nous nous réjouissons d’un avenir productif et innovant ».

Depuis plusieurs mois, le distributeur américain souhaite lancer son propre service d’abonnement de vidéos à la demande. Dans ce but, il a amorcé des pourparlers avec des sociétés de médias comme NBC, Time Warner et Viacom afin d’acquérir de nouveaux contenus, enjeux forts de la diffusion de films sur Internet. Ainsi, le rachat de Lovefilm lui permet non seulement d’investir des marchés sur la zone Europe, mais également d’intégrer rapidement un savoir-faire dans la distribution et la diffusion en ligne de films et de jeux vidéo, digne de concurrencer Netflix.
 
Car le modèle économique de Lovefilm rappelle évidemment celui du géant américain Netflix, leader en matière de location de films et de VOD aux États-Unis, notamment sur les offres de location illimitées en streaming. Cette société a récemment affirmé sa stratégie de distribution, en lançant sur le marché américain une offre d’abonnement de visionnage illimité de films en streaming uniquement, à partir de 7,99$ par mois - offre très compétitive par rapport à ses concurrents (comme Hulu, Apple, Amazon).

Amazon n'a pas donné d’informations quant aux ambitions nourries dans cette transaction. Mais celle-ci est probablement motivée par un mouvement stratégique, en prévision du lancement en Europe du service américain Netflix. Face à cette concurrence, ce rachat est une étape décisive, formulant l’intention d’Amazon de lancer en Europe un service globalisé à abonnement autour de la vidéo.


---
Crédit photo : Logo Lovefilm

Vous souhaitez nous apporter un complément, rectifier une information ? Contactez la rédaction