La publicité, poule aux œufs d’or pour les câblo-opérateurs

Lu sur le web  par  Alexandre FOATELLI  •  Publié le  11.05.2017  •  Mis à jour le 11.05.2017
Aux États-Unis, le leader des câblo-opérateurs, Comcast, parvient à toucher 12,5 milliards de dollars de recettes publicitaires sur les 50 milliards de son chiffre d’affaires. Une manne qui intéresse les concurrents, notamment Altice, propriétaire de SFR en France et de Cablevision et Suddenlink aux États-Unis. Les câblo-opérateurs français, contrairement à leurs homologues américains, ne peuvent pas adresser directement des contenus publicitaires. De plus, les publicités des câblo-opérateurs américains ont un ciblage local selon les États, qui n’aurait pas d’équivalent en France. Pour cibler plutôt des catégories de population, il faudrait que les fournisseurs d’accès à Internet français utilisent les données personnelles dont ils disposent, ce qu’ils ne font pas pour des raisons juridiques et éthiques. Mais cela pourrait changer puisque la publicité ciblée se répand à travers le monde. Comcast, propriétaire de la chaîne NBC, a racheté le spécialiste de la valorisation des publicités télévisées FreeWheel, qui lui permet de massifier et d’anonymiser les données de ses clients. Altice emprunte le même chemin avec le rachat de Teads et d’Audience Partners.
 
À lire sur Le Figaro
Vous souhaitez nous apporter un complément, rectifier une information ? Contactez la rédaction